«

»

Imprimer ceci Article

Gestion des agressions issues de la 3D

 invincibiliteIl est vrai que, plus nous allons nous approcher de la date du basculement vers la 4D5D, plus la différenciation entre ceux qui vont continuer comme avant et ceux qui ascensionneront va prendre de l’ampleur.

Il est évident que beaucoup d’incompréhensions vont naître, et qu’au fil du temps, la moindre petite broutille ou divergence de point de vue va se transformer en gouffre à cause des nouvelles énergies.

Individuellement, il nous semble n’être rien, mais nous savons tous que cela est faux, surtout quand la puissance de nos pensées et de nos sentiments va se mettre en œuvre véritablement.

Alors, coincé près d’un individu rivé dans sa conception de 3D, et donc globalement inconscient de ses répercutions mentales et émotives, l’aspirant à l’ascension sait qu’il doit contrôler et maîtriser au mieux ses propres réactions.

En cela, chaque dissension est une aubaine pour travailler notre aptitude à mieux nous connaître, à mieux nous cerner, et surtout à mieux réagir.

J’utilise le terme réagir et non agir, car, dans ce cas, c’est vraiment de la réaction et non pas de l’anticipation. On ne peut faire autrement sinon tout simplement se préparer mentalement sans trop en faire une obsession.

En effet, la réaction de la personne peut être forte et instantanée, mais elle reste néanmoins prévisible, car de toute façon, tôt ou tard, cette personne devra faire des choix qu’elle ne voudra pas faire.

Nous sortons de l’ère de la dualité (du blanc et noir) pour rentrer dans l’ère des couleurs et des sentiments (Petits secrets sur les couleurs de l’être humain). Autant notre âme sait déjà plus ou moins le camp qu’elle a choisi (poursuivre dans la dualité ou ascensionner), autant consciemment l’individu n’est pas au clair avec ce choix.

La peur étant mauvaise conseillère généralement (puisque l’individu n’est pas encore connecté à sa petite voix du cœur), la voix du mental va tout faire pour garder la cocotte-minute en état de marche.

Dit autrement et sous un autre angle, les préposés à l’ascension se doivent de travailler leurs peurs en accédant à une paix de l’esprit, puis du cœur, et enfin du corps. Cela demande donc du travail et une certaine dose de volonté.

Par contre, l’individu voyant son environnement changer malgré lui, et surtout contre sa volonté et ses croyances, ne prendra et ne désirera pas prendre du temps pour acquérir ces fameuses paix.

Il en résultera donc l’opposé, soit la guerre mentale, la guerre émotionnelle et la guerre au niveau du corps physique. L’aspirant se doit donc d’être clair dans son analyse de la situation face au déchaînement des colères d’autrui.

1 – La guerre mentale versus la paix mentale
Il est dit qu’en préparant la guerre, on ne fait que renforcer la paix, et c’est vrai dans notre monde de 3D. Donc, face aux agressions mentales, il faut que vous vous forgiez une sorte de carapace transparente mais efficace.

Cette carapace sera celle de votre compréhension véritable de ce qui déclenche la colère de l’agresseur. Celui-ci n’est mû que par la peur, et donc l’ignorance ! La source du problème est donc le manque de connaissance des faits en cours et à venir, mais surtout l’incapacité de prendre conscience qu’il se fait mener par le bout du nez par son mental-ego !

On ne peut rien faire de mental contre un mental-ego en colère. Il est donc vain de vouloir informer, voire con-vaincre (vaincre ce con de mental-ego), puisque ce dernier fermera les écoutilles par de la surpression.

C’est à l’image de la cocotte-minute qui se met à siffler. Vous ne pouvez rien faire rentrer, car dedans, la pression est telle qu’il vous est impossible d’ôter le couvercle. Il faudra donc attendre que la pression redevienne normale pour informer calmement et avec doigté.

La seule vraie voie de traitement d’un individu qui pique sa colère “mentale”, c’est la fuite physique si vous ne vous sentez pas à la hauteur. Ses jets de vapeur brûlante vont carrément vous cuire le cerveau….

Si vous êtes plus aguerri, la seconde voie, et la plus bienfaisante, est celle d’être là, avec la toute puissance de votre présence. Centré en vous-même, planté droit dans vos bottes avec optionnellement un très très léger mi-sourire aux lèvres, vous regardez la personne droit dans les yeux avec une certaine forme de compassion.

Il est clair que, malgré votre aplomb, vous allez avoir les neurones qui vont chauffer mais avec une bonne ventilation angélique vous allez découvrir ce que veut vraiment dire le mot force.

C’est cette force qui fera que l’autre va sincèrement s’inquiéter de votre calme, puisqu’en plus vous ne dites absolument rien, mais surtout de votre “transparence” à sa colère et à ses propos.

Dit autrement, votre corps physique est là mais pas votre mental-ego. L’autre va donc réaliser que défoncer la porte ouverte que vous êtes va le rendre totalement ridicule.

C’est alors que votre mi-sourire compassionnel va le mettre dans l’obligation de se poser des questions, et donc, tôt ou tard, de vous poser la question qui tue : “comment peux-tu être aussi calme ?”

Rappelez-vous, le préhumain a un moteur puissant qui s’appelle la curiosité. En effet, notre mental-ego voulant devenir toujours de plus en plus fort, de plus en plus despotique, voudra savoir quel est votre secret. C’est un guerrier dans l’âme, un compétiteur, et c’est sa principale force et donc faiblesse…

Notre mental-ego est celui qui nous a permis de survivre dans le monde de la 3D. Il n’est donc pas pensable de vouloir le tuer (Ego, ce bienfaiteur que beaucoup voudraient tuer). Non, la solution est de l’amadouer pour l’emmener en 4D5D.

Montrez que votre mental-ego est plus fort que le sien en faisant en sorte que l’autre n’arrive pas à l’avoir en frontal. Pour cela, c’est simple, il suffit d’être son complémentaire et de rester centré (voir L’amour christique simplement expliqué).

2 – La guerre émotionnelle versus la paix émotionnelle
Quand l’autre vous rentre dans le tas, alors qu’apparemment son mental semble ne pas bouillir, est plus délicat à gérer.

En effet, une personne sur deux vit littéralement ses émotions sans le frein du mental. Il est donc clair qu’elle vous envoie les missiles alors que vous êtes en pleine période de paix ! C’est dans le style israélo-palestinien. Officiellement vous n’êtes pas en guerre, et pourtant des missiles décollent…

Là, il vous faut vraiment garder votre calme et ne pas monter au créneau en criant à l’injustice, parce que vous partirez dans le genre de guerre de tranchées style 14-18. La dualité ne fait gagner personne, car les morts se comptent des 2 côtés… !

C’est alors que vos talents de diplomate émotionnel vont se faire sentir. Là aussi vous avez 2 solutions. La première consiste à prendre le large en attendant la rupture de stock des missiles et à revenir dialoguer dans les intermèdes comme si de rien n’était.

La seconde, c’est de reprendre la technique du “j’suis là tout en n’étant pas là” afin de vous fortifier dans votre force à ÊTRE ce que vous êtes et à rester centré. Il faut bien faire tourner les pales du moulin pour moudre votre grain !

Dans les débuts, je reconnais que ce n’est pas vraiment facile, mais c’est en baskettant que l’on devient basketteur. Le but, dans l’affaire, c’est de marquer des points.

Donc en résumé, la solution 1 consiste à quitter le terrain de basket et à laisser l’autre jouer tout seul jusqu’à ce qu’il en ait marre et qu’il vienne vous chercher au vestiaire.

La seconde solution est que vous jouez sans jouer. En clair, vous restez planté au milieu du terrain sans courir ni toucher la balle. Ça va l’énerver encore plus fort, car il aura moins l’envie de continuer à jouer tout seul.

Vous comprenez que la seconde solution est plus jubilatoire, mais aussi plus rapide pour aider quelqu’un à se sortir de sa solitude, de son entêtement et de ses croyances qu’il peut tout contrôler…

Bref, ne pas avoir d’émotion est simple quand l’autre n’a aucune emprise sur vous. Si par contre vous n’arrivez pas à tenir, c’est que c’est forcément vous qui vous faites quelque chose à vous-même !

3 – La guerre physique versus la paix physique
Là, il n’y a pas photo, car seule la solution 1 est viable si vous voulez rester en vie. Seule la fuite est valable, ou mieux de carrément ne pas être là où ça chauffe. L’intelligence est donc dans l’évitement de la confrontation.

Il est évident que si vous allez dans un pays en guerre où vous serez l’étranger tellement visible, il ne faudra pas 48h pour que vous vous fassiez enlever ou flinguer purement et simplement.

En ce monde de 3D, la paix “physique” est pratiquement impossible puisque c’est le niveau de l’instinct et de la survie. Utilisez donc votre instinct pour ne pas être là où il ne faut pas et vous survivrez….

Bon, je vous ai donné quelques grandes lignes théoriques, mais dans la vie de tous les jours il n’est pas toujours simple de fuir (solution 1), car cela peut être sur le lieu de travail ou tout simplement chez vous…

Donc, tôt ou tard, la solution 2 va s’imposer d’elle-même avant de pouvoir mettre définitivement les voiles (quitter votre job, déménager, se séparer, etc.). En clair, il va falloir prendre un abonnement aux abonnés absents mais qui sont encore présents physiquement.

Cela amènera donc obligatoirement un regroupement des personnes désirant la même chose. D’un côté, il y aura ceux qui voudront continuer comme avant, et puis de l’autre, ceux qui voudront ne plus faire comme avant.

Il y aura forcément un tri, et cela dépassera tous les freins sociaux, culturels et comportementaux que nous connaissons aujourd’hui. Cela ne sera plus les divisions d’avant comme la famille, la religion, les travailleurs, etc.

Sachant cela, vous avez un coup d’avance pour comprendre ce qui se passe, alors ne tombez pas dans le piège commun de la 3D où la compétition domine.

Si quelqu’un vous griffe intentionnellement (dans le but de vous faire mal ou de vous détruire d’une certaine façon), rendez-lui la pareille mais avec beaucoup d’amour, de fermeté et de puissance.

Ne vous laissez pas marcher sur les pieds et affirmez ce que vous êtes grâce à votre “centrage”, à votre intime conviction, sinon les tirs de missile recommenceront inexorablement. Être respectueux des autres ne veut pas dire être un mou et s’aplatir comme un tapis devant leur mentalité pleine de boue ! (D’amour et de douceur, nous progresserons!)

Enfin, si la personne vous griffe sans que cela soit intentionnel, soyez miséricordieux en la baffant gentiment afin qu’elle se réveille. Que votre voix soit douceur tandis que vos mots seront justes, incisifs et bien pesés.

En cette fin des temps, la paix acquise par la lâcheté de celui qui fuit ses vraies responsabilités, et donc de son unicité, n’a plus court. Le mouton qui veut seulement brouter en paix pour finir à l’abattoir n’est plus de mise.

Le monde de la 4D5D ne sera acquis qu’à celui qui aura redécouvert sa puissance créatrice pour le bien de tous. En ce sens, il deviendra un volontaire épousant les règles du Sans Nom qui sont inscrites dans son cœur et non dans des livres écrits par d’autres.

Fini de rester planqué derrière des “forts” afin de survivre sans vraiment de dignité. Ce fut une expérience, et maintenant elle est finie. C’est à vous de devenir votre propre chef, alors ne cherchez plus à combattre à l’extérieur de vous, car maintenant le combat est à l’intérieur de vous.

Les autres ne sont plus que des miroirs de vous-même, et tout le boulot qui est à faire est en vous et non à l’extérieur de vous. Donc, quand quelqu’un vous agresse, dites-vous bien que c’est vous qui avez commencé !

Consciemment ou pas, vous êtes l’auteur de l’agression. Alors prenez cela comme une bénédiction, et regardez ce qui se passe en vous pendant que l’autre essaie de vous assassiner (L’hypersensibilité et son traitement).

Il est sur votre chemin pour votre élévation, alors rendez-lui grâce par votre silence extérieur et votre attitude. Regardez comment vous réagissez et vous en apprendrez plus sur vous-même que pendant pas mal d’années de développement personnel.

Croyez-moi, en étant la paix et la sérénité incarnées, personne ne viendra vous chercher des noises, à moins qu’ils aient envie de s’en prendre quelques-unes car ils savent que vous pourrez les faire avancer.

En effet, c’est un plaisir immense d’être un distributeur de baffes, car en d’autres termes cela s’appelle être un éveilleur de conscience. Et nous savons tous que la conscience ne s’éveille pas dans la luxure, la facilité, le laxisme ou la fainéantise.

La conscience c’est plutôt un tapis sur lequel il faut brosser, taper, vibrationner afin d’ôter toutes les poussières et les scories déposées par le temps. Faire ressortir les couleurs et les motifs du tapis demande donc une action matérielle dynamique qui touche là où ça fait mal…

Eh oui, un éveilleur de conscience c’est un baffeur qui prend très à cœur son envie de rendre la beauté originelle des tapis qui franchissent le pas de la porte de sa blanchisserie angélique.

Il baffe avec amour, il baffe avec sérénité, il baffe avec impartialité, il baffe avec professionnalisme, car il sait que sa main, que son cœur et que son verbe n’agissent que sur commande avec amour et fraternité.

Ne fermez donc pas la porte de votre blanchisserie, et même si la poussière des autres vous fait éternuer mentalement, émotionnellement et physiquement, le simple fait de savoir que c’est bon pour vous est déjà un signe certain d’avancement.

En effet, être une blanchisserie c’est aller dans l’ÊTRE, alors qu’aujourd’hui et majoritairement, les autres ont tous ouvert des teintureries afin de PARAITRE.

Décrassez ce que vous êtes, et si quelqu’un veut vous peinturlurer, faites-lui découvrir l’arsenal de vos produits décapants. Ils s’appellent la Lumière, l’Amour inconditionnel, le respect, la dignité et la responsabilité.

Décaper les couches n’est pas en rajouter ! Faites-donc dans la simplicité, et vous aurez plus de chance d’être vous plutôt qu’à essayer de vous faire prendre pour quelqu’un. Préférez la légèreté à la lourdeur….

Laurent DUREAU

Article paru à l’origine sur le blog Booster Votre Influence le 16 octobre 2009 et réactualisé sur le blog 345D le 23 août 2012.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/gestion-des-agressions-issues-de-la-3d/

3 commentaires

  1. florence

    Merci Laurent de nous fournir tous ces produits decapants tous les jours, nous vibrons et en en redemande, encore et encore……
    Merci

    1. Didier

      Pense à le vivre, Florence ;-)

      :twisted:

      1. florence

        oui je lis l’etiquette et applique les recommandations d’emploi, je ne pense plus, je le Vie tous simplement, merci Didier
        amitie

Les commentaires sont désactivés.

«

»