«

»

Imprimer ce Article

Faire simple, c’est pas si compliqué !

 simpleC’est vrai, pourquoi sommes-nous si compliqués ? Est-ce anormal de ne pas croire que la Vie est beaucoup plus simple que ce que l’on nous a dit depuis notre naissance ?

Si je devais résumer notre problématique personnelle, je la résumerais à ceci : Tout nous semble compliqué parce que, tout simplement, la seule et véritable personne qui ne nous aime pas, c’est nous-même…

En effet, pourquoi se battre avec l’extérieur, pourquoi en découdre avec le monde quand on sait que c’est juste principalement parce que l’on n’arrive pas à en découdre avec nous-même et nos propres blocages ?

J’ai beau faire le tour de la question sous bien des angles, je retrouve toujours la même problématique : nous-même… Alors, que faire pour vraiment en finir avec ce bordel qui nous tue inexorablement et inévitablement ?

Je crois sincèrement que c’est en commençant à nous traiter avec douceur. Sans elle, nous ne pourrons pas la projeter à l’extérieur de nous afin que le monde devienne ainsi à son tour un monde de douceur…

Pourquoi être toujours dans ce « faire »  à l’extérieur de nous-même, dans ce « bouge ton cul » permanent, alors que l’origine du problème est en nous ?

Ne serait-il pas préférable de poser notre derrière ou de nous allonger sous l’arbre dans la prairie et de nous connecter à notre Moi profond… ?

Lui, il sait ce que nous ne voulons pas voir. Lui, il sait et connaît toutes les techniques que nous prenons pour ne pas prendre notre responsabilité véritable qui n’est que celle d’être nous-même !!!

Non, nous fuyons en prétextant toutes les excuses extérieures que nous provoquons d’une manière ou d’une autre. Oui, c’est la même histoire de l’œuf ou de la poule, mais mis au niveau de nos problèmes.

En allant directement à la source, il arrivera tôt ou tard que les problèmes s’atténueront d’eux-mêmes, car tôt ou tard nous en aurons fini de nous repousser nous-même, de nous juger nous-même, et donc in fine de ne pas nous aimer.

Ni l’alcool, ni la cigarette, ni la viande, ni les sucreries, et encore moins les colères et les révoltes, ne nous feront sortir du problème principal : affronter avec lucidité notre propre chemin de vie.

Devenir responsable, c’est d’abord redécouvrir que nous sommes à l’origine de tous nos maux, de tous nos mots, de tous nos malaises, de toutes nos maladies, et donc de notre bien-être final.

Faut-il y aller avec le couteau entre les dents, les grenades du regret ou les mines de la personnalité ? Non, il faut y aller avec douceur, beaucoup de douceur, mais avec une détermination inébranlable.(D’amour et de douceur nous progresserons)

Vous êtes le démineur en chef de votre vie, rien de plus, rien de moins ! La partie de plaisir a déjà commencé avec l’avènement du Nouveau monde qui est en cours. Il n’est pas encore totalement là, car nous n’avons pas encore perçu totalement que nous sommes des Dieux créateurs en pleine action.

Nous sommes à l’origine de tout, karma y compris, alors ne cherchons pas à nous disculper ou à renvoyer la faute sur quelqu’un, car nous sommes les auteurs responsables de ce merdier.

C’était une expérimentation hautement risquée, mais nous y sommes allés avec la détermination ultime de trouver ce qui se cachait en nous.

Nous le savons tous que pour jouir d’une chose au plus haut point, il faut obligatoirement expérimenter son contraire.

Nous avons décidé d’expérimenter la densité dans sa noirceur la plus inconnue afin de trouver l’éclatance magistrale de la Lumière de Vie. Pensez-vous que l’on aurait envoyé sur Urantia des branquignoles ?

Non, nous sommes ce qu’il y a de plus incorruptible par rapport à notre Soi divin. La preuve ? Malgré des millénaires et des millénaires de manipulation, de corruption, d’esclavagisme et de reniement de soi, nous avons encore la force de croire en notre étincelle divine…

C’est-y pas beau tout ça ? Ben oui, votre principale peur reste que vous ne désirez pas retrouver votre véritable rôle au sein de la galaxie… Hein, de quoi tu causes Laurent? T’es en plein délire !!!!

Eh bien, pas du tout, car c’est bien votre véritable puissance qui vous effraie véritablement. Imaginez que vous puissiez changer votre vie (et donc le sort du monde) en reprenant tout simplement votre divinité, que feriez-vous ?

Vous transformeriez ce bordel en monde de paix, n’est-ce pas ? Alors, qu’est-ce qui vous en empêche ? Eh bien, ce sont tous les à-côtés que vous ne désirez pas lâcher au nom du plaisir…

En effet, pouvez-vous imaginer la paix tout en continuant à polluer comme vous le faites, tout en continuant à fumer et boire, tout en mangeant vos frères animaux et tout en continuant à juger n’importe quoi ou n’importe qui ?

Certes, vous pourriez dire que c’est la vie. Vous avez raison, car c’est la vie de 3D, et celle-là va devoir se faire faire un relifting car il est des choses qui ne seront pas exportables dans le Nouveau Monde…

Commencez-donc par vous aimer, et donc par arrêter de vous auto-détruire au nom de l’ignorance de vos problèmes intérieurs. Arrêtez de casser la machine au nom fallacieux du plaisir imposé par votre mental-ego…

Oui, c’est bien lui qui n’a pas intérêt à ce que vous découvriez votre véritable puissance, car lui, il serait relégué au dernier rang… Or, ce n’est pas tout à fait son point de vue…

En acceptant de regarder avec douceur, avec bonté et avec beaucoup de compassion les choses qui vous torturent intérieurement, vous découvrirez que votre mental-ego est à l’origine du fait.

En démasquant ses combines, vous trouverez le sourire et le recul suffisant pour lui faire un clin d’œil et lui faire comprendre que vous l’avez démasqué. Ainsi, de petits cailloux en petits cailloux, vous reprendrez le chemin de votre divinité, de votre centre, de votre MOI véritable.

Et puis, si vous n’êtes pas d’accord avec ce que je dis, alors riez un bon coup, et cela vous libèrera d’une vérité que vous savez et qui vous encombrait pour pouvoir continuer vos petites pratiques de préhumain balloté aux 4 vents…

L’amour est une géométrie (le regard) couplée à une fréquence (le sentiment). En clair, si votre regard sur le monde ne change pas, alors la fréquence qui est en vous ne changera pas. (Axiome 1: Regard-Sentiment-Pensée)

Or justement, l’ascension est une élévation de fréquence. Ceci implique donc que notre regard change, et surtout qu’il change à propos de nous-mêmes. Nous sommes des anges incarnés, alors faites-le voir !!!

Beaucoup pensent que l’ascension c’est quitter notre corps, or c’est tout le contraire; alors faites tout pour aimer et accepter ce corps que vous martyrisez en permanence. Envoyez-lui déjà un autre regard, et puis le reste suivra…

Combien j’ai vu de prétendants à l’ascension dans mon périple qui n’ont pas encore compris qu’il faut arrêter de flinguer notre corps, non seulement par une nourriture peu adaptée, mais surtout par un dénigrement systématique.

Sincèrement, qui voudrait, de l’autre côté du voile, accueillir une entité qui n’a pas arrêté de se dénigrer et de vomir plus ou moins son véhicule d’incarnation ? Qui voudrait croire de la maturité d’une telle âme ?

Même les préhumains ne seraient pas capables de se mentir à ce point ! Alors, arrêtez de courir après les gurus, les canalisations forcément archangéliques (ou plus) ou les informations relatives au fonctionnement de l’univers.

Commencez tout simplement par vous respecter vous-même. Acceptez votre corps tel qu’il est aujourd’hui et arrêtez de le dégrader. Puis acceptez vos blocages énergétiques, émotionnels, psychiques ou spirituels…

Soyez doux dans votre regard, car vous savez tous que la pire des crasses que vous puissiez vous faire est de vous juger, puisque le pire des juges est en vous. Vous le connaissez, alors remettez-le à sa place gentiment…

Comme pour un enfant turbulent, une main douce mais ferme suffit à faire rentrer dans le droit chemin un dictateur qui ne veut que s’éclater à l’extérieur afin de jouir intérieurement pour son petit plaisir perso…

Non, vous ne pourrez pas le tuer, mais l’amadouer sûrement. Or, vous savez comme moi que la violence ne sème que la violence, alors que la douceur, la compréhension et l’amour ne peuvent semer que du bon.

Aimez-vous vous-même tout simplement, et si quelqu’un n’est pas d’accord avec votre façon de voir la vie, et donc le monde, alors ne tombez pas dans son jeu du jugement, et donc de la confrontation.

Ce n’est plus l’heure d’être en conflit avec vous-même, alors ça l’est encore moins avec les autres. Acceptez la différence et dites-vous que tout est parfait, car le Sans-Nom fait le nécessaire.

Puisqu’il sait tout, alors pensez-vous que vous saurez mieux faire que lui ? Soyez simplement vous-même, et par ce simple fait vous apporterez la preuve vivante que vous agissez selon ses gouvernes, car vous vous écouterez et vous vous respecterez.

Agir en ce monde, c’est d’abord agir à son niveau personnel, à l’intérieur de soi, car ce qui est à l’extérieur ne nous appartient plus. Celui qui EST est à l’intérieur de vous et non à l’extérieur, alors faites preuve d’intelligence et de discernement : occupez-vous de vous-même et le reste ne vous appartiendra plus…

Chacun voit midi à sa porte, alors soyez le bienvenu au repas de midi de votre cœur, car l’entrée sera bio, le plat sera chaud et le dessert doux…

Laurent DUREAU

Article paru à l’origine sur le blog 4D5D le 19 mars 2010 et réactualisé sur le blog 345D le 13 septembre 2012.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/faire-simple-cest-pas-si-complique/

(1 commentaire)

  1. Nicole.A

    Merci Laurent,

    C’est génial comment tu racontes, mais c’est tellement vrai.

Les commentaires sont désactivés.

«

»