«

»

Imprimer ceci Article

Et si on virait le metteur en scène bidon ?

metteur-en-scneEn effet, pour qui que ce soit sur Terre, où qu’il soit né et quasiment quelle que soit sa langue et culture, il y a un metteur en scène qui nous a fait prendre des vessies pour des lanternes.

C’est ainsi que nous avons arpenté les planches du théâtre de l’incarnation pour quasiment ne gagner que des miettes pour vivre misérablement dans la majorité des cas, avec toujours au-dessus de nos têtes une espèce de glaive appelé mort…

Ce metteur en scène se dit être l’Unique, le Seigneur, l’Omniprésent (parce qu’il ne nous lâchera jamais les baskets) et l’Omnipotent (parce que nous sommes vraiment très limités dans nos ressources intellectuelles…). Il a le droit de vie et de mort sur quiconque, et qui veut savoir ses desseins se voit asséner le fameux “Les voies du Seigneur sont impénétrables” afin qu’il n’ait jamais à se justifier !

Sa voix sur Terre s’appelle la religion. Elle peut prendre tous les aspects de la séduction afin de s’adapter à toutes les coutumes locales. C’est ainsi que lorsque nos ancêtres causaient avec les élémentaux, voire des visiteurs de l’espace, tout fut transformé avec la même lessive qu’est la peur, tout en utilisant l’assouplissant de la naïveté naturelle du préhumain.

Ainsi, de lessive en lessive (guerres de religion), on est arrivé à laver plus blanc que blanc, puisque le monde sombra vraiment dans la plus grande noirceur qu’il ait jamais connu. Au nom d’un Dieu (sans compter les demi-Dieux et tous les sbires qui entretiennent la chose), on a fait de la boucherie, autant sur le plan physique que sur les plans émotionnels, mentaux et spirituels.

Tout a été laminé, broyé, écrasé afin qu’à la fin il n’y ait plus que des zombies marmonnant des textes dits sacrés dans des endroits spécifiques appelé lieux de culte. Tant qu’il s’agit de faire des fidèles, la guerre est sainte ! Et puis, si c’est une guerre déclenchée par des nations menées par des égo politiques, on bénira les bombes des 2 côtés, on mettra en place des mercenaires infirmières pour faire œuvre de compassion, tout en invoquant que les voies du Seigneur sont toujours impénétrables…

Coincé donc entre les guerres saintes et les guerres politiques, le préhumain s’est fait balader à fond jusqu’à ce qu’il tombe dans la der des der qui est la guerre économique. Bref, comme vous le voyez, la notion de paix reste une notion très théorique et lointaine, parce qu’au quotidien, c’est tout sauf la paix !

Comment en est-on arrivé là ? C’est simple. Cela s’est fait par la méthode des petits pas (au niveau de l’échelle du temps de l’humanité), et, quand ça coinçait, une petite guerre amenait de l’huile dans les engrenages afin de débloquer par la mort ceux qui osaient lever le doigt et dire qu’ils n’étaient pas d’accord.

Ainsi, quand nous regardons autour de nous, et surtout dans tout ce qu’il y a eu avant, ce n’est que séparation, ce n’est que guerre, ce n’est qu’affrontement, et tout ça avec l’étendard de la vérité, de la foi, de la croyance en un être “surnaturel” qui allait forcément intervenir en notre faveur. L’histoire nous démontre qu’à part quelques “initiés” qui ont su se tirer du merdier, la quasi-totalité des croyants ont casqué plus que méchamment…

L’âge du kali yuga (l’âge des ténèbres, l’âge de la noirceur pour cause d’ignorance profonde) n’a pu se faire qu’en utilisant notre mental contre nous-même. En effet, la vraie vérité ne s’explique pas car elle vient du cœur et se vit tout simplement, mais en introduisant la dialectique, le “je veux comprendre”, associé au jeu de l’égo (qui dit “moi je suis différent des autres” car je suis dans un corps différent et séparé), a fait que le mental est venu introduire le doute, ce qui amena irrémédiablement la peur…

En effet, plus le préhumain essayait de comprendre et plus il découvrait qu’il était limité, et donc sans défense. S’ensuivit donc cette notion de manque, qui ne fit qu’accentuer la notion de survie dans une jungle peuplée d’animaux méchants, mais heureusement il y avait quelques “illuminés” qui semblaient en savoir plus… Ainsi, le préhumain, sous la férule de discours bienfaisants, abandonna son pouvoir dans les mains de celui qui disait qui savait…

Le monde s’organisa ensuite selon les règles de l’égo qui ne fait que dire “Je suis différent de toi” et, d’une manière ou d’un autre, grâce à mon jugement je saurai si je suis inférieur ou supérieur à l’autre. Et c’est ainsi que de jugement en jugement, on s’est tous fourvoyé dans les chemins de l’ignorance de la Loi de l’UN en devenant sourd à la petite voix du cœur qui nous causait.

Ainsi, l’UN, La Source, devint une personne extérieure à nous-mêmes. Il est devenu un vieux monsieur à barbe blanche dans le ciel et assis sur les nuages. Il est aussi devenu aussi préhumain que nous avec ses colères, son amour et sa compassion. Il est aussi devenu aussi énigmatique dans ses comportements qu’intolérant si nous pensions différemment que lui.

En clair, à chaque fois qu’un préhumain appelle Dieu à son secours, à chaque fois il entretient l’ombre dans sa plus grande splendeur. A chaque fois qu’il l’implore de tout son cœur, il ne fait que renforcer l’illusion de la Lumière au profit de l’abêtissement général. A chaque fois qu’il a des relents religieux, il nourrit “la bête” qui l’a asservi !

Hé oui, aucun Dieu ne viendra vous sauver, et même pas son fils; car premièrement, comment quelqu’un d’extérieur à vous pourrait-il faire des choix à votre place, et que vous ne soyez, en définitive, que le seul à casquer si ça dérape ? Pourquoi deviendriez-vous le responsable qui passera à la guillotine si vous suivez l’ordre et la décision qui n’appartiennent pas à votre petite voix ?

Oui, il y a eu beaucoup d’injustices en ce monde parce que, tout simplement, chaque préhumain n’a pas voulu vraiment suivre sa petite voix et uniquement sa petite voix ! N’allez pas plus loin. Ne cherchez pas plus loin, car le vrai responsable de vos emmerdes n’est pas celui qui est extérieur à vous et qui, sous la pression, vous ordonne de faire les choses, mais c’est bien vous-même en définitive !

Ainsi, de fil en aiguille, d’incarnation en incarnation, la facture s’est allongée au point que vous avez cru avoir une âme… Oui, au départ votre petite voix, votre Soi supérieur, était votre connexion avec La Source, mais quand Dieu s’interposa, il fit de l’ombre à votre petite voix, qui devint ensuite votre âme.

Votre âme n’a pas plus d’existence que Dieu, sinon dans vos croyances. Alors, pourquoi les préhumains cherchent-ils à sauver leur âme alors qu’en fait, le véritable Soi supérieur est immortel par essence, puisque non incarné ? Qu’est-ce qui a fait que nous ayons rattaché la vie à notre carcasse physique uniquement ?

La réponse est simple, c’est notre égo, car lui, comme il est illusion, il sait qu’il disparaitra quand vous redeviendrez poussière. Il n’a donc pas intérêt que vous fassiez trop de conneries qui nuiraient à la survie de votre corps physique (comme le suicide par exemple), alors le spectre de l’âme tourmentée l’arrange vachement bien !

Vous comprenez qu’en 5D il n’y aura aucun Dieu, aucune religion, aucun enseignement, aucune organisation religieuse, aucune âme, aucune prière, aucune peur de la mort, puisque la Loi de l’UN vous aura fait découvrir que La Source est en vous, à l’intérieur de vous et que vous êtes une des parties actives d’elle.

Vous aurez aussi découvert que votre Soi supérieur (votre frère atomique) se situe physiquement au niveau des atomes et en-dessous, et qu’il est l’interface avec tous les univers de la création qui sont contenus dans les quarks (les constituants des constituants de l’atome).

Vous aurez compris que c’est en collant au mieux à votre petite voix que vous serez à votre juste place et en toute synchronicité avec l’horlogerie de l’UN. Oui, en enterrant Dieu et votre âme, vous ne ferez qu’enterrer celui qui est l’origine du bordel : votre égo !

Vous n’aurez plus à prier “l’Eternel”, car vous n’aurez plus d’ennuis, aussi bien de santé que de philosophie, car, en évacuant le jugement, vous n’aurez plus à choisir un camp et donc à entrainer des divisions, des séparations entre les différentes parties de vous-même. En cela, la maladie n’existera plus puisque vous serez en phase avec vous-même, et donc avec La Source.

Il en découle qu’en 5D, il n’y aura plus aucun thérapeute parce qu’il n’y aura plus rien à soigner, aussi bien au niveau du corps, du cœur et de l’esprit. Il y aura ce qui EST et vous regarderez avec votre conscience ce qui se déroule avec l’innocence de l’Être…

Oui, la religion, avec son cortège de mensonges et de déformation de la vérité, nous a entrainés dans les enfers de la séparation d’avec nous-même, d’avec La Source. C’était une expérience volontaire de notre part, mais maintenant, c’est l’heure de quitter les planches du théâtre en commençant par quitter le costume du préhumain de 3D.

Il est facile de quitter la veste du matérialisme, mais, quand il faut tomber le pantalon de la religion, c’est plus délicat. Alors, je ne vous parle pas des sous-vêtements de la personnalité et de l’égo. Ils seront les derniers à tomber, et ils ne tomberont vraiment que si vous laissez votre pudeur (la peur qui pue) afin de découvrir qui vous êtes vraiment.

J’ai toujours dit qu’il fallait se mettre à poil… Se mettre à poil devant La Nature vous permettra de rentrer mieux en communication avec elle, car comme vous le savez, aucun animal, végétal ou minéral, ne porte une culotte et n’a honte de ce qu’il est… Seuls les préhumains sont affublés de l’habit de supériorité afin de cacher la honte (la séparation d’avec l’UN) qui les habite…

Ne faites donc plus référence au mot Dieu, car c’est l’égrégore, la prison la plus puissante jamais créée par le préhumain. Ressentez plutôt l’Unité en vous, et cela vous libèrera du besoin de pleurnicher, de faire des prières, car vous êtes en état de manque… Abandonnez la logique du “devoir faire extérieur” pour obtenir, car lorsque l’on s’établit dans la Loi de l’UN, tout vous sera donné de surcroit !

N’essayez donc pas de blanchir ou purifier votre âme, car c’est une mascarade de l’égo, une illusion, une tromperie qui ne fait que renforcer la séparation d’avec votre véritable Soi. On nous demande de redevenir comme des enfants, alors avez-vous vu un enfant (même après une connerie, et surtout après) essayer de purifier son âme par une prière ou 3 pater ?

Tout cela n’est que des foutaises et sachez que, si quelquefois vous avez quand même ressenti un soulagement grâce à votre prière, c’est parce qu’à ce moment-là vous êtes redevenu un enfant de l’UN en toute simplicité et abandon total. Oui, c’est dans l’abandon, hors de l’égo et de la personnalité, que le vrai contact se fait avec La Source via notre Soi supérieur.

Mais tant que vous aurez des calculs, des manigances, des magouilles dans le crâne motivant la prière, sachez que rien ne se passera. Dans la Loi de l’UN, la transparence doit être totale pour que cela marche. Alors, si vous priez parce que vous espérez quelque chose, cela ne marchera pas, car l’UN ne joue pas dans la négociation et le commerce.

Il-Elle n’est pas dans la séparation et tout ce qu’il a, vous l’avez déjà en vous ! Il nous a tout donné, et ce sont seulement nos états d’être et nos choix qui font que nous pouvons y accéder. Notre choix décide de ce que l’on veut et notre état d’Être en est le code pour y accéder.

Sortez donc du religieux et du cœur mentalisé en allant vraiment dans votre Êtreté. Cette dernière est simple de fonctionnement, puisqu’elle est simplicité, humilité et intégrité. Puis, pour l’éthique, ne vous en faites pas, car votre cœur vous fera agir selon les lois universelles en vigueur dans la dimension dans laquelle vous opérez.

En résumé, faites simple en continuant le déshabillage intérieur. Faites en sorte que le strip-tease vous émoustille suffisamment pour ne pas vous arrêter et prendre une pause. En ce moment, on n’a plus trop le temps de reporter ça à demain, et parait-il que le futur marié peut débarquer en pleine nuit à n’importe quel moment maintenant.

Raison de plus pour être déjà en tenue extra légère sous les draps de l’Unité, parfumé naturellement par les effluves de la Paix intérieure et prêt-prête à n’importe quel retournement sans aucun complexe ou honte quelconque… Ça va être le pied dans l’ici et maintenant, je vous le garantis assurément !

Laurent DUREAU

Article paru à l’origine sur le blog 5D6D le 29 août 2011 et réactualisé sur le blog 345D le 23 octobre 2012.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/et-si-on-virait-le-metteur-en-scene-bidon/

1 commentaire

  1. Nicole.A

    Génial, vive la noce!

Les commentaires sont désactivés.

«

»