«

»

Imprimer ceci Article

Entrepreneurs et boule de cristal

 bouleUn entrepreneur, homme ou femme, est avant tout un être humain. A ce titre, il serait illusoire de croire qu’il est parfait, rationnel et totalement pragmatique.

Comme l’affirme la science officielle qui fonde ses théories sur l’observation impartiale de phénomènes reproductibles, toute personne censée peut faire de même et quand même être classée parmi les doux rêveurs.

Par exemple, l’une de mes ex-copines systématiquement, et d’une manière totalement automatique, regardait son horoscope à chaque début de journée.

Avec amusement, au début, j’ai trouvé cela mignon et inoffensif jusqu’au jour où il m’a fallu lire avant elle afin de mieux comprendre son comportement journalier. C’est-y pas de la science ça ?

Certes, de la science humaine me direz-vous, mais qu’est-ce que le management sinon manager des gens et leur irrationalité journalière. Si les êtres humains étaient vraiment aussi prévisibles que des robots, les directeurs de marketing n’existeraient pas.

Alors voilà, ma question de fond est : Si vous connaissiez l’avenir, est-il utile d’en avertir la personne concernée ?

Exemple 1 : « Si tu arrives encore une fois en retard (au boulot) dans les 24h, tu recevras un blâme. ». Avertissement devant normalement faire changer de comportement un individu peu enclin à suivre le rythme des autres. Du moins vous l’espérez, mais rien ne vous le garantit.

Exemple 2
: « Notre dernier modèle s’est très mal vendu et il va falloir « redimensionner » la chaine de fabrication et la taille de l’entreprise ». Là, les choses se corsent, les syndicats s’échauffent et l’on commence à recruter pour peindre les banderoles tout en appelant aux volontaires pour les piquets de grève. Alors, doit-on toujours prévenir ou attendre d’être devant l’évidence ?

Exemple 3
: Assis calmement en face de votre banquier, ce dernier vous dit « Compte-tenu du changement de directeur de l’agence et de l’étude de vos derniers bilans, il a été décidé que vos concours bancaires seront supprimés à la fin du mois ». Voilà un futur certain avec des évènements sympathiques en prévision.

Alors tout en restant courtois, vous lui serrez la main pour lui dire au revoir mais, intérieurement, vous n’êtes plus là depuis la fin de sa phrase. Un mélange de colère, d’amertume, de peurs bouillonnent en vous et votre regard ne colle plus vraiment avec vos bonnes manières.

Mais vous savez qu’il ne sert à rien d’envoyer balader ce rouage humain car, non seulement, il n’en vaut pas la peine mais qu’il n’est lui-même qu’un jouet derrière lequel se cachent des requins planqués dans des bureaux confortables et où le risque n’existe pas.

Fort de votre maîtrise, vous savez que les expériences d’un être déterminent sa force de penser, sa volonté de se battre et donc de faire des choix. Le vôtre en tant qu’entrepreneur est déjà fait : vous avez pris le parti de vous battre afin de sauvegarder au mieux ce que vous avez construit, mais qu’en sera-t-il de vos employés si vous le leur annoncez ?

A ce niveau, prédire ce qui va se passer à vos employés va les infantiliser et donc, les priver d’utiliser leur intuition et leur intellect pour passer les moments difficiles avec efficacité. Peu d’êtres humains sont capables d’entendre des scénarii catastrophes sans perdre les pédales.

La peur est mauvaise conseillère car elle est aussi un puissant fertilisant de scénarii négatifs et apocalyptiques. Alors, soyez zen et dites-vous qu’il vaut mieux cacher les épreuves à venir à ceux et à celles qui les fuient. Tout le monde ne peut être patient et faire un effort permanent face à l’adversité ou à l’inconnu.

Alors cher entrepreneur, c’est à vous de transformer l’échiquier de votre histoire terrestre. C’est un nouveau défi mais aussi une nouvelle opportunité. La pression peut vous sembler énorme mais elle est en même temps le catalyseur vers une identité encore plus vaste de ce que vous êtes.

Du point de vue de l’être, ce qui est important n’est pas la vie elle-même, mais comment vous vivez votre vie. Ce ne sont pas les évènements de votre futur qui vous modèlent mais comment vous faites face à eux. L’exercice de votre propre pouvoir face à vous-même et aux évènements vous conduiront à avoir plus confiance en vous ou au contraire à vous détruire..

Alors, faites attention car vous êtes seul au centre de l’arène et le moindre mouvement, la moindre parole aura un impact immédiat ou décalé et vous reviendra amplifié par les acteurs gravitant autour de vous.

Alors ne jouez pas au prédicateur en annonçant des futurs possibles surtout s’ils sont négatifs.

Gardez-vous seulement des attaques sibyllines qui effritent votre enthousiasme tout en sachant qu’elles ne sont que des tests pour mesurer votre force intérieure.

Laurent DUREAU

Article paru à l’origine sur le blog Booster Votre Influence le 7 mars 2007 et réactualisé sur le blog 345D le 9 mars 2012.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/entrepreneurs-et-boule-de-cristal/

1 commentaire

  1. luc

    En tant que « chef d’entreprise », ton texte me nourri profondément et abreuve ma flamme. Merci.
    A bientôt.
    Luc.

Les commentaires sont désactivés.

«

»