«

»

Imprimer ce Article

Dis, pourquoi tu veux monter au Ciel ?

chakras_26Qui ne hausserait pas les épaules si on lui posait cette question ? En effet, ça semble si basique que vous penseriez que l’on se fout de votre gueule à fond si la personne a, disons, plus de 10 ans d’âge… Hé oui, d’où est-ce que vous tenez le fait qu’après votre mort vous montez au Ciel, tout en sachant que l’enfer vous attend dans la fournaise du centre de la Terre si vous avez fait vraiment le con, et au pire que vous vous taperez le purgatoire (soit l’astral).

Prenez un peu de recul et décomposez les choses de telle manière que vous isolerez le vrai du faux. Le vrai, c’est que lorsqu’on parle de Ciel on pense plus Soleil, galaxie, étoiles que nuage ou haute atmosphère… Et aussi matérialiste que nous sommes, nous pensons qu’il faut être à l’image des oiseaux pour décoller et s’envoler, sauf que, ce qui cloche, c’est que l’on n’aura plus de corps physique pour le faire.

Il y a donc un contresens quelque part, mais cela ne semble gêner personne d’associer la non-matérialité à la matérialité. Après tout, on a bien des sentiments, même si on ne les voit pas sous le microscope. Je tiens donc à vous rassurer qu’effectivement, une partie de nous va bien dans les étoiles mais s’arrête dans la première rencontrée, qui est celle que nous nommons Soleil.

Bref, papa Soleil n’a pas envie qu’il y ait des orphelins qui se trimballent ailleurs, et on le comprend, puisque c’est lui qui en est totalement responsable. Cependant, ce qui arrive jusqu’à lui c’est notre Particule d’Esprit, et en aucun cas notre Âme. En effet, notre âme (vous savez celle qu’il faut sauver) est arrêtée par le Mirador appelée Lune.

Dit autrement, l’âme est par définition toutes les valises énergétiques non résolues, c’est-à-dire toutes les énergies émotionnelles bloquées pendant notre processus d’apprentissage. Autrement dit, notre carnet de note dans l’école Urantienne. Ainsi, que vous vous désincarniez ou incarniez, il y aura toujours 3 morceaux distincts : votre corps physique, votre âme et votre Particule d’Esprit.

Cela donne que lorsque vous mourrez, le corps redevient poussière (ce qui appartient à maman Urantia est redonné à maman – la matière), la Particule d’Esprit retourne au Soleil (ce qui est sous la responsabilité de papa revient à papa – l’Esprit), et puis l’âme ira dans les armoires astral que nous appelons l’atmosphère…

Ainsi, quand nous venons nous réincarner en tant qu’entité en voie d’évolution, notre Particule d’Esprit part du Soleil, passe par l’atmosphère-vestiaire pour récupérer son carnet de notes karmique et s’incarne en venant habitant un nouveau véhicule de matière pour un nouveau tour de manège. Nous allons donc bien au Ciel, c’est juste, sauf que notre âme n’ira pas plus loin que la Lune, et que la seule partie qui ira plus loin roupille depuis des éons au fond de notre cœur…

Dit autrement, la seule partie qui va dans les étoiles nous est quasiment inconnue, puisque ce n’est que lorsque nous avons traversé le voile de l’oubli d’une manière définitive (nous sommes passé en 5D et donc ressuscité) que nous pouvons commencer à causer avec elle. Ainsi tant que l’on est dans le moteur de l’humain (la 3D-4D), on ne peut que causer avec notre Soi Supérieur qui, je le rappelle, est la partie comprise entre le Soleil et la Terre et qui est appelé le sous-logos.

Ce dernier est donc en contact physique avec la Terre au niveau du 7ème chakra et s’étire jusqu’au Soleil jusque dans la 12ème dimension. Dit autrement et d’une manière directe, nous sommes comme des mollusques (et certains têtards) au fond d’un aquarium dont on n’a pas changé l’eau depuis 320.000 ans. Vous pouvez deviner que toutes nos saloperies mentales et émotionnelles (nos déchets) sont en suspension dans l’aquarium et que personne d’ailleurs ne nous envie…

Ainsi toute l’atmosphère (le Ciel que nous voyons), c’est l’air contenu dans l’aquarium qui, je le rappelle, est hermétiquement clos. Cet air est ce que l’on appelle l’astral. Il est donc loin d’être un bienfait pour notre santé fragile, alors imaginez un peu lorsqu’un têtard essaie de respirer de l’air via un tuba appelé 3ème œil.

Non seulement il se fait intoxiquer profond, mais, en plus, il croit que ça lui fait du bien. Sauf, bien sûr, tous ceux et celles qui ont peur des fantômes et qui voient les forces de l’ombre partout dans leur quotidien. Elles n’ont pas tort parce que c’est la vérité, mais la question est : voulez-vous toujours monter au Ciel ?

Il faut dire que toutes les religions ne demandent que cela, car elles savent qu’un poisson qui espère devenir un “volant” suffoquera plus vite que les autres. En clair, plus votre respiration sera calme et posée, et moins vous aurez de chance de gober de crasse. Poétiquement on dit redevenir comme un enfant….

Bref, cet article est la continuation du “que faut-il faire pour se connecter au Ciel ?”, c’est-à-dire au-delà de la merde de l’aquarium. En tout cas, au plus près de la sortie, c’est-à-dire dans les altitudes les plus élevées; or, nous savons que c’est justement le 7ème chakra. Il semblerait donc logique qu’il faille traverser tout l’astral pour s’en sortir, et donc monter au 6ème chakra puis tenter de forcer le barrage.

Ça semble tellement logique que l’on prend ça pour une vérité tellement vraie que c’est carrément du blasphème de dire autre chose. Cependant si vous regardez dans un aquarium, vous verrez que les tubes d’oxygénation de l’eau ne se trouvent pas à la surface, et encore moins dans la poche d’air “astrale”. Non, c’est comme un tube qui vient de l’extérieur et qui s’enfonce jusqu’à un certain niveau sous l’eau mais pas jusqu’au fond car cela remuerait la merde…).

Certes, les bulles remontent vers la surface mais l’objectif premier de l’oxygénation n’est pas de régénérer l’air de l’aquarium mais d’oxygéner l’eau… Dit autrement, à chaque fois que vous respirez de l’oxygène frais sorti de la bouche d’oxygénation, n’allez pas vous les glander vers la surface, car au lieu de vous rapprocher du nirvana vous ne faites que vous en éloigner tout en étant assuré que vous aurez de plus en plus de mal à digérer l’oxygène contenu dans l’astral puisque vous avez des branchies et non des poumons.

Ainsi beaucoup de poissons et têtards se font avoir. En effet, comme ça, d’un coup, ils ne savent pas pourquoi, ils reçoivent une bolée d’air frais (le flash nirvanesque) en passant près d’une bouche d’oxygénation, et puis, promptement, ils se laissent guider par les bulles d’air qui remontent à la surface. Bien sûr qu’ils se rappellent le flash et qu’ils aimeraient bien le voir se reproduire ! Or, en suivant les bulles (qu’ils arriveront parfois à gober), ils vont aller se faire griller les branchies en pensant qu’ils vont devenir des volants évanescents. Oh, illusion quand tu me tiens…).

En résumé, beaucoup d’appelés et peu d’élus, parce qu’au lieu de suivre leur petite voix, qui leur dit de rester là peinard et de continuer à téter le plus près possible du tuyau d’oxygénation, ils se laissent leurrer par l’idée qu’ils pourront avoir de plus grosses bulles à la fois s’ils s’en mettent plein dans la tête.

Et puis, comme ils ont vu que la bulle grossissait à vue d’œil au fur et à mesure qu’elle montait vers le Ciel, ils en ont déduit qu’elle prenait de la puissance en montant, et donc qu’il y aurait encore plus d’oxygène dans la bulle. Ainsi, avec la bienveillance du mental-égo et la bénédiction des autorités spirituelles, le têtard bat de la queue encore plus fort et plus vite afin d’arriver plus tôt dans le nirvana espéré.

Or, que va-t-il trouver ? Tous les déchets solides en surface (car pas assez dense pour rester dans l’eau), mais aussi toutes les pestilences de l’humanité. On peut comprendre pourquoi certains deviennent fous ou ont des tendances suicidaires. Bref, l’appât de plus d’oxygène pour s’envoler plus vite aura fait son office sélectif. Ils viendront ainsi encrasser plus l’air vicié de l’aquarium…

Je vous propose donc une petite vidéo pour vous indiquer par où se trouve la sortie…

chakra_6

Télécharger la vidéo (fichier mp4) La vidéo à visionner dans votre navigateur Durée 16 mn

Pour une compréhension meilleure, je vous ai rajouté les flèches indiquant le sens de l’énergie qui nous est transmise par les moteurs du Ciel et de la Terre. Et puis aussi, ce que j’ai oublié de dire, bien que l’on pourrait penser que l’eau sorte mitigée, c’est seulement la température qui est enregistrée dans votre carnet de note angélique.

Ainsi tout ce que vous avez appris en termes encyclopédiques, social et autres, sera perdu à jamais lors de votre mort physique. L’Esprit se fout de vos connaissances mentales, car son objectif c’est de voir combien vous avez réagi avec la chaleur de la matérialisation. Ainsi tout excès en chaleur ou en froid indique que vous êtes toujours en proie avec la dualité.

Je ne répèterai donc jamais assez que votre paix intérieure prime sur tout le reste. Si vous n’avez pas la paix mentale (c’est-à-dire que le mitigeur reste suffisamment froid pour garder une consistance physique), vous ne pourrez contrôler la lave du volcan qui sommeille en vous, entre les cuisses, juste à la base de votre colonne vertébrale.

Cette fameuse Kundalini n’est donc pas un feu qui monte jusqu’au 6ème étage pour embraser le 7ème. Ça, c’est de la foutaise totale (une croyance malheureusement fortement ancrée dans l’inconscient collectif), car cela ne ferait que vous griller les hémisphères cérébraux comme 2 vulgaires toasts… D’ailleurs, il suffit de regarder combien “branlants” sont ceux qui ont voulu forcer le passage.

En fait, ce n’est que lorsque le féminin (de la Terre) et le masculin (du Ciel) sont à égalité de pression que le jet nirvanesque au niveau de la sortie est grandiose. C’est une explosion du cœur, une prise de conscience sidérante, mais aussi et surtout un toc-toc à la porte de notre Particule d’Esprit qui roupille depuis si longtemps.

La force de cette Kundalini est infinie et ne sera régulée que par votre aptitude responsable à ouvrir plus ou moins grand le mitigeur. Non seulement il faut trouver l’équilibre parfait, mais il faut aussi savoir augmenter son débit. Or, il est bien de le rappeler, notre robinet d’origine est fortement calcairisé-entartré tellement on a été trop dans une polarité ou trop dans une autre.

Chaque coup de gueule, chaque colère, chaque émotion négative polarise l’eau de nos sentiments au point que molécule après molécule, on encrasse la robinetterie et, par extension, la tuyauterie. Et puis, chaque élan de gratitude, chaque élan de cœur pur et désintéressé fait l’inverse.

On comprend donc mieux pourquoi il faut d’abord calmer le mental-égo, car c’est lui qui joue comme un malade en essayant de manipuler le mitigeur comme il veut et selon ses désirs. Son impatience caractérisée amène donc à des manipulations aussi brutales que soudaines.

Oui, notre mitigeur n’a pas un robinet d’eau chaude et un robinet d’eau froide séparé. Il est un vrai mitigeur avec une seule manette et il vous faut d’abord vous assurer que celui qui manipule la manette (votre mental) soit fiable et calme, pendant que votre partie vibratoire (votre cœur) vous dit si on est bien à la température idéale dans un premier temps, puis au bon débit…

Votre mental-égo est un fou furieux qui croit que parce qu’il est aux commandes de la manette, il peut faire ce qu’il veut. C’est là son erreur, mais une fois que vous lui aurez redressé les oreilles calmement mais fermement, il découvrira combien une eau à bonne température (l’amour) est agréable. Après avoir goûté à cela, il sera d’accord, dans sa soif d’en avoir plus, de lui faire comprendre la manipulation pour augmenter le débit.

C’est connu, un bain à bonne température ça vous détend le système nerveux et les bulbes, à la condition que le débit soit suffisant pour que l’eau du bain ne refroidisse pas avant que la baignoire soit pleine. En résumé, calmez votre mental, et puis ensuite vous pourrez avoir la paix du cœur qui vous distillera l’eau de jouvence, l’eau qui repose, l’eau qui nourrit, l’eau qui vivifie car à l’exacte température au moment exact (c’est-à-dire dans votre icité).

Maintenant que vous savez que la porte de sortie n’est pas dans le 6ème chakra mais dans celui de votre cœur, nul besoin de vous remplir le crâne pour avoir plus d’oxygène, car cela n’est qu’une illusion. L’important n’est pas d’avoir des tonnes et des tonnes d’informations mentales qu’il vous faudra compiler, recouper et amalgamer.

Non, il vous faut seulement une information juste, évidente, claire mentalement parlant, mais surtout qui résonne avec votre cœur. Celle-ci ne vous entartera pas les circuits neuronaux, car en fait vous l’oublierez aussitôt fait la manip nécessaire pour manipuler le robinet du mitigeur. La vraie information est celle qui vous fait vibrer et transcender, au point que vous l’oublierez ensuite consciemment car devenue évidence.

Ce qui reste ancré dans les neurones est en fait toutes les incohérences qui font qu’un de vos corps n’arrive pas à les assimiler. Voilà pourquoi un enfant est plus proche de la vérité qu’un vieillard pétrit de toutes les sciences illusoires qu’il prend pour vérité. Redevenir un enfant, c’est avant tout découvrir qu’offrir de l’eau chaude rend plus service que distribuer de l’eau glacée à tout va (sauf si on est en enfer…).

En tant que con-gelés, soyons heureux d’être réchauffés par tous les sourires gratuits, par toutes les intentions sincères et rendons grâce à ceux et à celles qui, malgré toutes les emmerdes et les sueurs, ont su garder leur joie d’être ce qu’ils sont tout simplement.

Nous désirons tous être reconnectés à La Source. Elle se situe en notre cœur, alors pourquoi vouloir aller ailleurs extérieurement ou aller tout simplement dans le bocal du haut. Là-haut, il n’y a que les flatulences mentales nettement plus corrosives que les flatulences du moteur de la Terre.

Gardez-vous de rester centrés dans le moteur de l’humain, car la porte de sortie est là et a toujours été là. De plus, quand l’eau de la joie se répand à l’extérieur de vous, les bulles d’air d’oxygénation en profitent pour remonter la tuyauterie en sens inverse. Un simple regard sur le dessin vous fera comprendre que non seulement on se sent le cœur plus léger, mais qu’aussi notre mental en profite pour se faire purger.

Faisant cela, il y aura des bulles d’air qui remonteront dans le moteur du Ciel, nettoyant de fait l’inconscient collectif par un apport de chaleur compréhensive et non jugeante. Un être qui sait se tenir dans son cœur (sans vouloir péter plus haut que son derrière) effectue donc un travail colossal concernant l’élévation de fréquence de la conscience humaine.

Juste en passant, plus une vibration s’élève en fréquence et plus elle a de la patate. Dit autrement elle réchauffe encore plus vite ce qui a été refroidi. Cela dit, il m’en reste encore à vous dire pour améliorer votre réchauffement climatique interne. On verra ça au prochain article.

Laurent DUREAU

Article suivant : La Position du Lotus est-elle nécessaire pour avancer ?
Article précédent : On fait comment pour se connecter au Ciel ? (2)

Vos questions techniques
Si vous avez des soucis pour visionner les vidéos, trouvez des réponses sur cette page ou posez-y vos questions.

Article paru à l’origine sur le blog 5D6D le 3 septembre 2012 et réactualisé sur le blog 345D le 27 novembre 2012.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/dis-pourquoi-tu-veux-monter-au-ciel/

(1 commentaire)

  1. SUZY.

    … La vraie information est celle qui vous fait vibrer et transcender…car devenue évident.
    L’homme qui touche son fond risque d’apparaître illuminé, au mauvais sens du terme, et fou.
    Peu importe ! Les jugements des ignorants sont paille dans le vent. Il existe heureusement des initiés, des connaissants qui savent, et nous font généreusement part de la sagesse qui les illumine et nous éclaire à travers eux. Pour l’homme libéré les intermédiaires s’estompent peu à peu et tendent à disparaître.

Les commentaires sont désactivés.

«

»