«

»

Imprimer ce Article

Dis Laurent, c’est quoi la Reliance ?

relianceMon ami, mon frère, la Reliance est ce qui te relie au tout. C’est le lien, le câble, par lequel tu es relié à ta Particule d’Esprit. C’est le cordon qui te fait toucher l’essence de La Source qui EST en toi-même.

Voilà mon ami, mon frère, ce qu’est la Reliance, mais comment cela se vit-il au quotidien ? Comment sais-tu que c’est ça, malgré toutes les embrouilles et les manigances de ton mental-égo ? Laisse-moi te dire simplement ce que la Reliance apporte vraiment à ton instant présent.

En effet, la Reliance prend beaucoup de formes pour communiquer avec toi, mais une chose revient sans cesse dans toutes ses manifestations : Tu te sens en totale sécurité, en totale confiance, et tu sais que tu peux t’y abandonner sans l’ombre d’un doute, car la Reliance est totalement exempte de peur.

C’est cette force qui a fait que, dès que tu es né, tu as souri à la Vie. Même avec la couche pleine à craquer, ton regard sur l’extérieur n’était qu’ébahissement, parce que, sans le savoir, tu savais que oui, tu y étais, que oui tu étais dans le bac à sable de la densité et que maintenant tu pourrais goûter de ses délices.

Oui, la Reliance est d’abord un regard rempli de félicité, de gratitude envers quelque chose de si grand que, maintenant une fois adulte, nous l’appelons La Source. Oui, l’étincelle de la malice, du truc à essayer indépendamment des conséquences, brillait comme un soleil dans tes yeux.

Oui, la Reliance, c’est d’abord le regard du divin qui se dit “Chouette, je vais maintenant pouvoir m’éclater”. C’est comme une petite voix mais qui ne s’entend pas. C’est comme un guide que l’on ne voit jamais mais dont on sait qui est là en permanence.

Oui, la Reliance, c’est se sentir si connecté à ce grand truc que vous n’avez aucune hésitation à affronter n’importe quoi. Tout vous semble possible et vous souriez de tout votre futur dentier. Vous savez intimement que vous êtes invulnérable, comme invincible, et quand il vous arrive quelque chose, vous ne comprenez pas très bien ce qui se passe exactement et vous braillez de tout votre coffre, de tout votre souffle, avec une sincérité à faire rappliquer toutes les mères divines de l’univers.

Oui, vous savez qu’un truc plus grand que vous vous côtoie en permanence et que son aide sera totalement indéfectible quoi que vous fassiez. Vous savez que son aide sera d’un amour total pour une durée plus grande que l’éternité. Puis fort de tous vos bobos, de toutes vos galopades à quatre pattes, cette Reliance semblera se retirer de vous progressivement.

Oui, le contact avec notre environnement va progressivement nous endormir par rapport à notre Reliance, jusqu’au jour où vous vous demanderez carrément c’est quoi votre petite voix. Vous vous demanderez comment on fait pour l’avoir, alors que vous l’avez toujours eu.

Vous lirez ainsi des tombereaux de bouquins qui en parlent (je veux savoir). Vous irez aux 4 coins de la planète pour vous reconnecter à cette sensation de découverte du bac à sable (tourisme à fond). Vous ferez des tas de stages pour revivre cette Reliance et, de temps en temps, ça marchera.

Vous vous activerez comme pas deux, juste pour avoir quelques gouttes de cette connexion qui vous fait du bien. Vous paierez des fortunes pour retrouver cette touche de bonheur qui fait tant de bien à l’être que nous sommes devenus. Oui, on court et on continuera à courir jusqu’au dernier souffle, car nous savions que c’était ça, la Vraie Vérité.

Oui, selon chacun et sa capacité à n’avoir pas trop enfoui sa Reliance derrière les apparences dictées par son mental-égo, nous sommes restés plus ou moins en contact avec elle, car nous savons, par un ressenti profond et venant de nulle part que sans cette Reliance nous ne sommes plus rien car coupés de La Vie.

Ainsi, lors de nos premières années, cette Reliance nous a laissé quelques traces, quelques clichés de ce que nous sommes venus faire en ce monde. Et selon votre empressement à vouloir vivre cet extérieur (en relation avec vos capacités physiques du moment), vous avez oublié de vous reconnecter à ce machin qui vous faisait vous sentir relié à un truc si profond, si balaise et si insondable qu’il en est sorti de votre mémoire consciente.

Oui, le voile de l’oubli a été tiré et vous vous êtes retrouvé sur les planches du théâtre sans plus savoir quel rôle vous deviez y jouer. Ainsi, vous vous êtes laissé guider par ceux qui vous entouraient et vous leur avez fait confiance, par défaut. C’est ainsi que commença votre formatage qui allait vous faire presque oublier que c’était un jeu, un truc pour de faux, mais trop nombreux l’ont pris vraiment pour de vrai…

La Reliance, c’est cette fameuse petite voix dont je parle souvent. Elle est pour moi très silencieuse, puisque je ne peux l’entendre avec mes oreilles extérieures. Par contre, elle parle à travers un truc qui se trouve dans ma poitrine et que les gens appellent le cœur. Moi, je m’en fous du nom qu’on lui donne, car l’essentiel c’est qu’elle continue à me parler.

Elle me parle via des intuitions, via des ressentis, via des sentiments qui ne sont pas émotionnels. Elle me guide comme elle m’a toujours guidé. Oui, je n’ai pas eu à trouver ma petite voix, car, en fait, je ne l’ai jamais quitté. Pourtant, j’ai fait le tour de la planète plusieurs fois, étudié des montagnes de philosophies différentes et fait des palanquées de stages à n’en plus finir, pour finalement découvrir que ce que je cherchais était nulle part à l’extérieur de moi mais tout simplement en moi.

Oui, on m’a dit qu’il existait “une voie” pour entendre “La Voix” et j’y ai cru. J’ai donc alors foncé comme un bulldozer vers tout ce qui pouvait m’en rapprocher. J’ai dépensé des fortunes. J’ai trimé comme un malade. Bref, j’étais tout simplement décentré par l’illusion que c’était ailleurs. J’y croyais dur comme fer, car régulièrement, à des moments impromptus, ce contact avec ce truc si génial se faisait mais c’était toujours trop court !

Alors, pour l’avoir plus longtemps, j’ai couru loin et pendant longtemps, jusqu’au jour où, fatigué de cette quête, j’ai posé mon cul et je me suis dit : “Arrête de courir car tu ne l’auras pas”. C’est ainsi que je découvris l’illusion phénoménale dans laquelle je m’étais embarqué…

Alors, ayant relativement tout envoyé balader, j’ai continué à “me” causer via cette espèce de petite voix qui n’en était pas une pour moi. J’ai relâché mon effort pour atteindre ce but suprême de “l’illumination”, et j’ai continué mon petit bonhomme de chemin en me disant que j’avais rien à me reprocher puisque j’avais essayé presque tout ce qui était possible. Au moins, on ne pourra pas me dire, une fois de l’autre côté, que je suis resté à rien faire !

J’étais sincère dans mes démarches. Je m’y investissais à fond, ce qui fit voler en éclat bien des conventions, bien des croyances, bien des murs de silence, pour enfin banalement me mettre à suivre peinard ce que je ressentais de faire tout simplement. C’est ainsi que je découvris que ma petite voix, ma Reliance à mon Soi, était toujours là et qu’elle ne m’avait jamais quitté !

C’était seulement le boucan, le bordel musicalo-bruital de mon mental qui m’empêchait de l’écouter comme je le faisais quand j’étais encore en couche-culotte ! C’est ainsi que j’ai vraiment compris ce qu’était le lâcher-prise, le vrai ! Ben oui, car il y a le faux lâcher-prise, comme il y a le faux langage du cœur, la fausse humilité, la fausse sincérité, le faux jeu relationnel, la fausse spiritualité.

C’est simple, ce qui est faux c’est tout bonnement ce qui est “pensé” par votre mental et ce qui est “vécu” selon les perceptions et conceptions dudit mental. Bref, il suffit d’aller sur FaceBook pour découvrir combien sont dans cet état d’illusion en regardant ce qu’ils publient. C’est un vrai écran de télé à côté de celui du 20h. Bref, ça permet de savoir où le monde en est !

Ainsi, en revenant à la Reliance, je l’ai re-découverte consciemment en commençant par arrêter de courir, et puis en lui faisant pleinement confiance. C’est ainsi que, progressivement, grâce au déshabillage des fringues mentalo-égotiques, j’ai pu ressortir l’album photo de mes flashs de gamin. C’est alors que je refis connaissance avec ce que je considérais normal chez chaque être humain.

Oui, naïvement, j’ai toujours cru que cette connexion à soi était chez tout le monde, et que l’on était tous muni des mêmes capacités devant l’adversité. Dans l’absolu c’est vrai, mais en réalité ça ne l’est pas. Je suis donc un peu abasourdi quand je vois dans quel état se met la grande majorité des gens (ou de combien ils sont affolés, si vous préférez) dès que ça brasse un peu.

La conclusion est donc sans appel : la sono du mental est à fond ! Ce sont donc des voisins un peu encombrant vibratoirement parlant, car, même sans le vouloir, vous avez leur rumba dans les oreilles et à la longue, ça fatigue un peu. La solution est donc fort simple : il faut quitter la barre d’immeuble et aller vivre dans un lieu plus calme.

En cela, je veux dire que, plus votre taux vibratoire s’accélèrera, et plus vous allez vous éloigner des autres personnes “bruyantes”. Dit autrement, vous allez progressivement couper les ponts avec les personnes qui ne sont plus en accord avec votre tempo vibrationnel. Pour les personnes éloignées, ce ne sera pas un problème, mais quand vous vous attaquerez aux plus proches, ça va être plus délicat.

En effet, votre taux vibratoire est directement proportionnel à l’écoute de votre Reliance. Ainsi, si cette dernière se fait mieux entendre, vous allez balancer les nombreuses musiques qui viennent de l’extérieur. En clair, dans les débuts, vous rechercherez un endroit calme où vous pourrez être seul avec vous-même afin de redécouvrir cette intimité “divine”.

Puis dans un second temps, vous allez commencer à faire le tri dans vos occupations quotidiennes afin d’avoir plus de temps pour dialoguer avec votre intimité. Vous allez donc éjecter ce qui sera devenu inutile, y compris les relations de plus ou moins de longue date.

Oui, votre tri ne se fera pas selon les liens familiaux, génétiques ou autres, mais par rapport à votre vibration. Il n’y aura donc pas de jugement des autres, mais juste une sélection qui sera faite selon votre paix intérieure. En effet, la Reliance n’est possible que dans le silence, dans la paix, dans la simplicité et dans la véritable humilité.

Donc tout ce qui fout le bordel sera mis sur le bas côté. Vous passerez donc du semi-remorque qui peine, à la voiture encombrée pour finir à vélo avec les sacoches, celle de la joie à gauche, la sacoche de l’instant présent à droite et sur le porte-bagage (là où on place le bambin qui rit de toutes ses dents), cette fameuse petite voix qui vous dit où aller.

Vous irez donc là où elle vous dira d’aller, en tournant le guidon de votre attention et en pédalant au rythme du terrain rencontré. Le but sera donc de suivre sa voie, sa mission, en écoutant les rires et les non-rires de votre enfant intérieur, de votre âme, qui enfin peut vivre ce qu’elle veut expérimenter.

Ainsi, le nez au vent, vous sentirez cette Reliance qui vous relie au tout. Vous vous sentirez en sécurité, en paix et en joie tout simplement, car vous aurez conscience de votre pédalage et des changements de vitesse qui s’opèrent. Vous saurez quand arrêter de pédaler dans les descentes et quand il faut appuyer pour ne pas se casser la figure…

Et puis le frein arrière du discernement saura être à la hauteur, tandis que vous utiliserez avec parcimonie le frein avant de la raison. Il est si vite arrivé de passer par dessus le guidon quand la peur ou l’abrupte vous surprend. Bref, en redécouvrant votre Reliance, non seulement votre âme vous remerciera, mais vous n’aurez plus à pédaler dans le vide ou à tirer la carriole des emmerdes.

Vous pédalerez sans aucun objectif précis, sinon celui de tout simplement vivre chaque centimètre tracé avec pleine conscience. Ainsi vous remplirez votre mission avec la légèreté de l’être du simplet qui sourit à la Vie comme la fleur s’ouvre au soleil…

Laurent DUREAU

Article paru à l’origine sur le blog 4D5D le 1er avril 2011 et réactualisé sur le blog 345D le 10 octobre 2012.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/dis-laurent-cest-quoi-la-reliance/

(1 commentaire)

  1. françoise68

    hé ben comme simplette je me pose un peu là ! Tout comme toi Laurent je suis allée chercher des réponses … mais à des questions que je ne me posais pas !!! C’est fort quand même , non ?

Les commentaires sont désactivés.

«

»