Dans la Lumière du coeur, JE SUIS…

Je_suisVoilà ce que pourrait être notre véritable mantra aujourd’hui : “Dans la Lumière du cœur, JE SUIS”. Ça parait simple à première vue, mais comme cela ne peut être vécu par le mental, ça parait tout de suite nettement plus compliqué. Pourtant…

Pourtant, oui pourtant, tout est possible quand on se met à regarder le monde tel un enfant qui s’extasie tout bonnement à la vue de ce qu’il voit. Or, que voit-il en premier sinon ce qu’il ressent à l’intérieur de lui ? L’extérieur n’étant qu’un déclencheur, un miroir, de ce qu’il a en lui…

Il a donc le choix entre écouter son ressenti, son cœur et ses intuitions, ou écouter la voix de son mental affublé des lunettes de la raison. Et que fait-il spontanément ? Il préfère la facilité et la fluidité de l’instant présent. Il donne priorité à la spontanéité et ce n’est qu’après qu’il fera intervenir le juge, le censeur, le raisonneur et sa cohorte de règles à suivre.

Il sait spontanément que le cœur a raison, et ce n’est qu’après qu’il se fait rattraper par l’éducation que l’on essaie de lui rentrer dans le crâne. Il comprend et il ressent que tous ces gens lui veulent du bien, mais en même temps il ressent qu’ils sont majoritairement coupés de leur propre source intérieure.

Ah, si ces adultes avaient gardé ce contact avec leur divinité intérieure, le monde serait si agréable à vivre, surtout quand on pourrait tout simplement parler ouvertement de nos visions intérieures. Ce serait si facile de retourner dans ce havre de paix et de gaité… Mais non, ils s’entêtent à croire qu’ils peuvent faire ce qu’ils veulent sans vraiment en assumer les conséquences.

Ils pensent, ils pensent, sans même comprendre que chaque pensée qu’ils émettent viendra les visiter en retour. Dans cette ignorance totale (et largement entretenue par ceux qui dominent le “peuple” secrètement), ils affirment des croyances en pensant qu’elles viennent d’eux-mêmes. Leur égo leur dit qu’ils en sont les créateurs, mais en fait ils ne sont que des perroquets.

Ils parlent, ils causent, ils discutent, ils houspillent, ils démolissent tout en croyant que cela fera avancer le monde. Ils parlent de démocratie comme ils conspuent les régimes totalitaires, sans voir vraiment que la démocratie dont ils font l’éloge n’est qu’une illusion de plus. Il suffit de voir combien les institutions se foutent de nos choix pour imposer des lois contraires à notre volonté. Il suffit de prendre pour exemple les OGM ou le nucléaire pour s’en rendre pleinement compte.

Nous sommes manipulés par des institutions et cela commence dès la maternelle, alors comment voulez-vous garder le contact avec votre “petite voix” quand celle-ci est dénigrée par la logique découlant du tout matière. Nos ancêtres voyaient mieux avec le cœur, mais ils leur manquaient principalement l’accès à l’information. Ils se sont donc étripés au nom d’informations trafiquées; alors, allons-nous continuer à faire de même ?

La télé et les journaux sont pourris jusqu’à l’os tandis que, sur l’internet, il reste encore quelques poches de vérités. Mais comment faire le tri devant cette bibliothèque aussi facilement trafiquable ? User de notre discernement qui ne peut être mental parce que trop conditionné par nos conditionnements et croyances… Il ne reste donc que ce qui a toujours été avec nous, notre cœur et ses multiples façons de nous parler.

Il est notre ultime voix pour enfin découvrir notre véritable voie. Le reste n’est que construction d’un décor, d’une scène, où nous avons joué aux sourds mais pas aux muets. En effet, nous avons envoyé à l’univers entier toutes nos vibrations de détresse face à notre séparation d’avec nous-même. Bien sûr, il y a eu de la joie, mais ça ce n’était que des miasmes comparé à ce qui se passe vraiment ailleurs.

Oui, nous sommes venus expérimenter la séparation d’avec nous-même pour voir si le moteur du mental (celui de la réflexion) était capable de se suffire à lui-même. Et qu’est-il advenu ? Nous sommes tombés dans le piège de l’égo, dans le piège de l’illusion qui nous a fait croire, via le jugement, que l’on peut être meilleur qu’un autre, supérieur à lui. Oui, le mental ne sait faire que comparer et ensuite hiérarchiser.

Il a donc introduit la notion de compétition qui, inéluctablement, n’a fait que nous séparer encore plus. Ainsi, chaque minute passant, l’humanité s’est enfoncée dans une séparation encore plus grande et toujours plus éloignée de la vérité première du UN. Cette expérience, aussi grandiose puisse-t-elle être, a démontré qu’elle ne pouvait être que souffrance.

En ayant fait l’expérience du corps mental, nous avons littéralement écorché vif notre corps émotionnel, au point que toute réaction de notre part est empreinte d’une énergie plus ou moins violente qui s’oppose vraiment à la douceur tant demandée en ces temps de changements.

Tant que nous n’accepterons pas que notre cœur est l’intelligence de l’univers, le cerveau cosmique, nous continuerons d’errer dans les marécages émotionnels remplis de souffrance et de désespoir. Nous continuerons à esquinter notre corps énergétique au point que notre corps physique capitulera tôt ou tard, et tout cela au nom d’un corps mental qui ne projette que des illusions dans le brouillard de ses savoirs et croyances.

La Lumière qui nous vient du cœur n’est pas un appel de sirènes hypothétiques aux formes attractives. Non, l’appel au large que nous entendons, c’est l’appel des Êtres de lumière qui viennent nous donner la direction dans laquelle nous devons aller. Ils ne peuvent faire le chemin pour nous mais ils font tout leur possible pour nous l’éclairer.

Maintenant que les brumes se dissipent pour ceux qui se sont rapprochés de cet inconnu qu’est le large en s’éloignant avec courage de la berge du connu, il est temps de nous laisser encore plus guider par ses vibrations. Un certain nombre d’entre nous continueront à marcher vers La Source, tandis que d’autres s’arrêteront pour devenir des phares indiquant la direction à prendre.

Ainsi, en écoutant la Lumière de votre cœur, ce lampadaire saura être au-dessus des brumes du mental. Il saura, par son centrage, que quelle que soit la marée à l’extérieur, que ce sont ses fondations, sa foi, qui feront toute la différence lors de chaque tsunami énergétique qui nous est envoyé par La Source.

Papa le Soleil nous arrose de son amour tandis que Maman Urantia se secoue pour accoucher, et ça sous l’œil attentif de fifille la Lune. Oui, en effet, grand-père Alcyone (le papa de papa) s’en vient faire un tour à la maison pour regarder son nouveau petit-fils qu’est le Nouveau Monde. Et puis, grand-mère Elénin viendra voir de plus près comment accouche maman.

La nouvelle humanité et une nouvelle race sont en train de naitre, alors serons-nous l’une de ses cellules qui sauront faire cohésion devant ce chaos qu’est la naissance. Est-ce que l’humanité présente, dans la noirceur d’un ventre tout rond, sera capable d’imaginer que de l’autre côté, c’est la lumière qui l’attend ?

Cela revient au dialogue de jumeaux discutant dans le ventre de leur mère comme indiqué dans l’un des commentaires de ce blog. L’un dit que la naissance c’est la mort, tandis que l’autre ressent que c’est une vie encore plus belle. L’un continuera sa course dans le recyclage d’une autre matrice de 3D, tandis que l’autre changera pour un berceau-couveuse rempli de belles énergies afin qu’il se reconnecte à sa véritable puissance.

Oui, la Lumière de notre cœur n’est que l’écho d’une lumière encore plus grande, alors je comprends qu’à chaque visite programmée de grand-père les préparatifs sont à leur comble. Oui, papa (ainsi que ses 6 frères et sœurs) tourne autour de grand-père qui habite dans la constellation des Pléiades. A chaque fois, c’est la fête et on sent que papa commence à émettre beaucoup de rayonnements de joie.

Il faut comprendre que, si effectivement l’accouchement se passe bien, il sera fier de montrer à son père qu’il a su faire grandir la graine génétique de celui-ci. Pour cela, et avec autorité, il assume totalement et inconditionnellement la nourriture luminique dont maman a besoin pour grandir et enfanter.

Papa apporte la lumière solaire tandis que maman baigne à fond dans sa lumière cristalline. En réunissant leurs forces, ils permettent l’expression de la Lumière de Vie. Pour cela, nos frères de l’espace nettoient l’espace extérieur encombré par un parasitage de domination psychique et astrale, tandis que nos frères intra-terrestres s’occupent de nous connecter à la grille de Lumière de Vie.

Oui, nous sommes coincés entre le cristallin (le sol – la matière – la Terre) et le solaire (l’esprit – le Ciel) tout en sachant que la connexion entre les deux se fait à travers la grille qui se trouve en notre cœur, là où notre âme réside. Ainsi, en écoutant la Lumière de notre cœur, nous sommes directement branchés à la meilleure de toutes les radios de l’Uni-vers !

Allo, allo, c’est qui qu’est là ? C’est personne, car celui-ci n’a pas de nom. Il est ce qu’il est et n’a point besoin d’un matricule pour exister. Il ne vous répondra pas par des mots car il est au-delà de ça. Il communiquera avec vous via des rêves, des sentiments et des états d’être. Vous sentirez sa présence mais vous ne pourrez l’interroger car lui, il n’a plus de mental et d’égo. En fait, il n’en a jamais eu !

Ben oui ! Car celui qui devait l’expérimenter, c’est vous, ici sur cette planète et dans ce corps pour l’instant. Vous êtes, nous sommes, que la partie “matérielle” de ce qu’il EST et c’est déjà beaucoup. En fait, je dirais même que nous sommes la cerise sur le gâteau plus précisément, sauf que pour l’instant la cerise est sauvage, aigre, acide, ratatinée et noyautée…

On nous demande donc de nous dénoyauter de notre personnalité, de virer la queue de l’illusion et de nous remplir d’un tel amour et respect de nous-même que nous deviendrons une douceur unanimement appréciée. Dilatons notre cœur afin qu’il exprime sa vraie couleur de l’âme, ce rouge de la vie et cela sans les rides amères de la souffrance ! Ce n’est qu’alors, que le gâteau final pourra être offert à la vue des invités lors de la cérémonie du baptême que nous appelons l’Ascension.

Oui, ils n’auront point besoin de vous croquer, car qui aurait l’idée de manger des enfants, des nouveaux-nés, à part les barbares de 3D ? Que ce soit du veau, du cochonnet ou d’autres enfants de la Vie jugés inférieurs, seul le préhumain dira que c’est bon tellement il est ignorant de La Vibration.

Par peur d’un manque présumé de certaines matières (vitamines, protéines animales, etc.) basé sur l’ignorance des scientifiques prétendus moins cons qu’eux, ils préfèrent les écouter plutôt que leur cœur. Ainsi, ce n’est pas étonnant que les discussions concernant l’alimentaire tournent au pugilat assez rapidement.

Oui, l’alimentation n’est pas une question de mental mais une question de vibration. Voilà pourquoi c’est le foutoir mental le plus affolant de la planète. Alors, au lieu de vous poser la question si c’est bon ou pas, vous feriez mieux de faire UN avec ce que vous ingurgitez et vous verrez bien ce que vous racontera votre corps.

Lui, il sait et vous, que savez-vous de ce qui est bon pour lui ? Écoutez-vous votre corps ou plutôt vos envies découlant d’imageries mentales et affectives que l’on vous a bourrées dans le crâne ? Oui, un hamburger avec coca-cola c’est peut-être fameux pour remplir l’estomac et faire dans le vent, mais au final, c’est votre corps qui casque sans compter l’état vibratoire associé.

C’est la raison pour laquelle nombre d’entre vous ont abandonné naturellement ce type de nourriture. En écoutant son cœur, tout se fait en douceur, et donc le mental n’y voit que du feu. Mais si, par contre, vous essayez de vous imposer un régime alimentaire, croyez-moi, votre mental-égo (avec ses plaisirs) sera aux premières loges pour vous mener la vie dure afin que vous n’abandonniez pas ses outils de domination !

Nous ne sommes plus à décider si quelque chose est bien ou pas car ceci reste de la dualité. Nous en sommes à ce qui est vibratoirement soutenable ou pas pour votre corps afin qu’il puisse suivre votre élévation vibratoire. Ainsi, plus les énergies s’amplifieront et plus vite les malaises apparaitront. Arrêtons donc de jouer à l’aveugle au nom de la raison ou du plaisir. Écoutez votre cœur, tout simplement, et le reste, on s’en fout !

Et puis, j’en profite aussi pour rappeler que quand je parle d’énergie, cette énergie appartient forcément à quelqu’un… A qui, d’après vous, appartiennent les énergies qui viennent nous botter les fesses ? Alors, arrêtons de ne voir que des soleils, des planètes ou des météorites, car en fait ce sont des entités vivant dans des dimensions inconcevables pour nous et dont on ne voit, en fait, pas grand chose avec les yeux physiques.

Par contre, si vous regardez avec les yeux du cœur, vous découvrirez que grand-père se rapproche, que papa s’excite et que maman trémousse. Le reste n’a pas vraiment d’importance, et je parle particulièrement de vos petits soucis quotidiens qui ne sont principalement que l’absence plus ou moins grande avec l’autre partie de vous-même qui vous parle en votre coeur…

Pensez-vous réellement que de l’autre côté on se fout de vos conditions de vie ? Non pas du tout, mais à chaque fois qu’ils vous font un signe pour alléger votre quotidien vous les envoyez balader au nom de la raison. Elle est où la foi là dedans ? Sûrement pas dans votre cœur parce que si c’était vrai, vous auriez déjà le sourire toute la journée.

Si ce n’est pas le cas, alors votre foi doit se trouver dans votre tête. Je ne vois pas d’autres endroits où elle pourrait être logée. Bon, je vais vous laisser ici pour aujourd’hui non sans vous rappeler que tout est vibration et qu’un raisonnement n’est pas une vibration. Alors, pensez ce que vous voulez, puisque l’essentiel se trouve ailleurs, plus bas, dans votre cœur et que c’est là que ça se passe vraiment. Le reste, on s’en fout !

Laurent DUREAU

Article paru à l’origine sur le blog 4D5D le 20 avril 2011 et réactualisé sur le blog 345D le 24 septembre 2012.

Cet article a été visité 6 852 fois.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/dans-la-lumiere-du-coeur-je-suis/

(1 commentaire)

    • Nicole.A on 27 septembre 2012 at 9 h 18 min

    Merci Laurent pour ce beau mantra lumière.

Les commentaires sont désactivés.