«

»

Imprimer ce Article

BéaBA de la BéA

 baLa B-A, ou BéA pour Bonne Action, est une chose qui nous semble bonne. Or, cela est-il vraiment vrai, un truc qui vient du coeur, ou encore une de ces manipulations mentales basée principalement sur la culpabilité ?

On peut sincèrement se poser la question, car derrière un geste apparemment angélique, il peut se cacher en fait une manipulation si importante que cela mériterait que l’on se fasse coffrer pour tricherie à des fins personnelles.

Eh oui, il est facile de tomber dans le panneau de celui qui veut paraître être un ange. La question fondamentale est donc : Cette B-A est-elle l’œuvre d’un ange véritable en plein amour inconditionnel ?

Ou est-elle l’œuvre d’un individu qui veut paraître angélique afin de me manipuler dans un sens ou parce qu’il a quelque chose à régler avec lui-même ?

On dit souvent que l’habit ne fait pas le moine. Alors, comment savoir si c’est un faux moine qui porte l’habit pour tromper son monde, si c’est un vrai moine qui porte l’habit justement, mais alors comment fait-on aussi pour voir le vrai moine qui ne porte pas l’habit ?

La question est donc de savoir comment pouvons-nous discerner le blé de l’ivraie, comment pouvons-nous savoir si on se fait bluffer, mais surtout comment la personne peut se bluffer elle-même ?

Des B-A j’en ai fait toute ma vie, et dès le berceau, et je puis affirmer que j’ai eu droit à toute la palette des couleurs, de la plus sombre à la plus lumineuse.

Oui, j’avoue qu’à une autre époque, mes B-A taquinaient la surface pour raison de manipulation extérieure, mais elles étaient côtoyées par des vraies qui venaient vraiment du cœur et que je faisais avec sincérité, avec un amour vraiment inconditionnel.

Puis fier de cela, je me suis rendu compte qu’en fait, même ces dernières n’étaient pas tout à fait aussi pures que je le pensais parce que, derrière, il y avait un truc appelé culpabilité qui me manipulait.

Oui, en effet, combien de B-A avons-nous fait avec sincérité, sans nous rendre compte qu’elles étaient portées par un reniement de notre propre unicité et divinité ?

C’est le style « abbé Pierre » ou « Mère Térésa ». On donne parce que l’on croit que l’on a à se faire pardonner parce que nous sommes issus du péché et qu’il nous faut sauver notre âme. Est-ce cela l’amour inconditionnel ?

Non, c’est plutôt un esclavage inconditionnel à une croyance que l’on n’ose remettre en question. Les faits restent les faits. Cela a fait du bien à des milliers de personnes qui ont pu ainsi générer beaucoup de gratitude à leur égard, mais que l’on ne vienne pas me baratiner qu’ils étaient dans l’amour inconditionnel dès le moment où ils ont porté l’uniforme du curé ou de la bonne sœur…

Non, au départ ils ont été comme nous tous, et peut-être qu’à la fin et grâce à la quantité de gratitude reçue, ils ont pu frôler l’amour inconditionnel, le vrai, après bien des années où ils n’étaient que les marionnettes de leur croyance au service d’un système totalement manipulatoire.

La première question à se poser est donc qu’est-ce qui fait que nous voulons faire des B-A ? On voudrait tous croire que cela nous vient du tréfonds du cœur et que nous sommes des purs, des anges plein d’amour inconditionnel, mais est-ce vraiment la réalité ?

Je pose la question, et seule la réponse vous appartient. Nul besoin d’en parler aux autres et de chercher à vous justifier, car vous seul pouvez être juge de vous-même. Sincèrement, laissez votre ego de côté et regardez ce qui vous fait vraiment agir.

Faire des B-A, c’est en soi une bonne chose, vu le merdier dans lequel nous vivons, où la séparation, le non-amour et l’indifférence règnent. Donc l’acte lui-même ne supporte pas le jugement. C’est seulement l’intention véritable qui en est la source qui fera que votre fréquence restera scotchée à la 3D ou ira flirter avec la 4D-5D.

Votre regard, et seulement le vôtre, pourra discerner le vrai du faux. Personne ne pourra faire cela à votre place, car l’intégrité, c’est votre affaire et seulement la vôtre.

Dans un article précédent  j’ai abordé la notion d’intégrité. Celle-ci recouvre la notion de reprendre son pouvoir de créateur, et donc de responsabilité.

Alors dans votre monde de la B-A, êtes-vous le vrai Créateur aux commandes ou êtes-vous un Créateur qui se fait manipuler ? La réponse du style “ça vient de mon cœur” n’est pas une réponse suffisante, car sincèrement peut-on bluffer les gens dans une B-A si on n’y mettait pas son cœur et ses tripes ?

La sincérité, je le répète n’est absolument pas une preuve suffisante. Je le sais, car je l’ai vécu. En effet, combien de fois suis-je monté au créneau (et à la guerre souvent) pour défendre la B-A que je pensais absolument justifiée !

Le nombre est impressionnant, car très tôt je fus versé dans l’aide à mon prochain, et cela bien avant que l’on me bourre le crâne d’une religion culpabilisante.

En effet, nous sommes tous des anges incarnés et il est donc normal d’avoir cette envie viscérale d’aider notre prochain. Le seul truc, c’est que cela est récupéré par des systèmes afin que l’on œuvre pour eux et non plus pour le Sans Nom véritablement.

Oui, des usurpateurs, il y en a plein autour de nous et nous en avons fait partie, car avant de parler de la Lumière correctement il nous aura fallu traverser les zones d’ombre, obligatoirement.

Si un “préhumain” me dit qu’il est dans la Lumière (et donc dans l’amour inconditionnel) sans jamais avoir traversé ces zones d’ombre, c’est qu’en fait il n’en est pas encore sorti tout simplement !

Cela n’est pas un jugement, mais seulement une évaluation où en est la personne sur le chemin de l’éveil. En effet, si quelqu’un vient vous dire qu’il savait lire le français dès sa naissance, seriez-vous assez naïf pour le croire ?

Forcément, tout individu va se fader l’apprentissage de la lecture avant de pouvoir lire. C’est obligatoire. Certes, il y en aura qui iront plus vite pour apprendre alors que d’autres se traîneront, mais tous passeront par cette zone d’apprentissage.

Soyons donc cool mais néanmoins clair que prendre pour argent comptant qu’un truc est la vérité, toute la vérité, sous le prétexte que cela vient du cœur et que c’est sincère est un peu gros… Hitler était sincère et très convaincu de sa vérité, sinon comment aurait-il pu manipuler un peuple entier ?

Rappelez-vous, nous sommes des Créateurs et le truc qu’il faut savoir c’est pour qui vous travaillez (votre ego, une religion ou le Divin ?). C’est là le truc, alors sincèrement, la B-A que vous faites on s’en fout complètement parce qu’elle ne joue que pour vous, votre progression personnelle, et donc votre retour à votre divinité.

Balancer ses B-A à la vue de tous, histoire de montrer que vous êtes quelqu’un de bien, dénote tout simplement que vous êtes encore dans les griffes de votre mental-ego qui n’en finit plus de paraître…

La vraie B-A, le vrai amour inconditionnel, c’est celle que personne ne voit et dont personne n’entend parler. C’est celle que vous faites au quotidien, loin des médias, loin des ragots.

En clair, soyez le moine habillé comme tout le monde. Ainsi, non seulement vous ne propagerez plus une croyance au service de la manipulation mais vous pourrez agir selon votre éthique, selon vos choix, et cela en toute liberté.

Sans vouloir montrer, vous démontrerez que vous êtes passé à une fréquence supérieure où l’aide à votre prochain n’est que la conséquence de votre compréhension de l’amour universel qui se veut sans aucune condition.

De ce fait, vous savez qu’en donnant la Lumière, qu’en donnant de votre temps avec cœur, intégrité et paix, vous ne faites que reprendre vos responsabilités d’être un ange incarné venu expérimenter l’amour dans la matière, dans la densité, à chaque respiration de sa vie.

Spiritualiser la matière ne consiste qu’à être véritablement vous-même, c’est-à-dire une divinité, un Créateur conscient de ses actes mais aussi conscient de toutes les responsabilités résultant de ses actes.

Alors, point besoin d’aller vendre la came, la drogue des religions et des croyances basées sur la culpabilité, car c’est l’opium du peuple et de ceux qui ont décidé qu’il était plus facile de suivre les autres que de suivre ses propres convictions et sentiments.

A ceux qui hurlent contre ce Dieu si injuste, il leur suffirait de regarder en eux-mêmes pour voir qu’ils dénient leur corps, qu’ils dénient leur intelligence, qu’ils dénient leur Étincelle divine et qu’ils ne connaissent rien du véritable amour qui se tient dans leur cœur.

Nous sommes les créateurs de tout ce merdier et ce merdier est en nous, alors je comprends que l’on veuille corriger tout cela via des B-A. En clair, chaque B-A est surtout une opération de réparation interne et, à ce titre, c’est pourquoi elle doit rester personnelle et non clamée en public.

Alors œuvrez dans le silence avec conviction, et pour le retour à votre grandeur sans dépendre de quoi que ce soit à l’extérieur de vous (aucun système, aucune organisation, aucun règlement, aucune croyance et aucune religion).

Suivez votre cœur et œuvrez au quotidien comme vous le sentez, en toute liberté, et vous verrez que chaque morceau d’action à l’extérieur de vous sera un retour à votre divinité, car n’oubliez pas, l’autre c’est vous !

L’altruisme bien compris est d’abord un égoïsme bien vécu.

Alors, ne jugez plus les actes des autres, car cela ne sert strictement à rien, sauf à vous sortir de vous-même, de votre rail de retour à votre divinité. Portez ce jugement sur vous-même avec douceur et sincérité afin de virer tous les parasites qui vous sucent le cœur et votre lumière.

Reprenez votre pouvoir de Créateur en œuvrant consciemment dans la direction qui vous rapprochera de votre divinité intérieure. Vos B-A et les responsabilités attenantes ne concernent que vous.

Faites alors que les facettes extérieures à vous-même (les autres) ne soient pas polluées par vos pollutions intérieures, ainsi ils vous rendront une Lumière, une gratitude encore plus pure.

Eh oui, plus vous serez désintéressé et plus la gratitude reçue sera de grande qualité. Dit autrement, l’autre, le miroir, vous renverra la pureté que vous dégagerez véritablement.

Ainsi entre un merci de politesse et un merci de gratitude, vous verrez que dans le premier cas le regard était basique (normal, quoi), alors que dans le second le regard était brillant et mouillé d’une larme venant d’un coeur reconnaissant…

C’est ainsi que vous saurez où vous en êtes sur votre chemin personnel, car l’âme de l’autre personne sait exactement ce qu’est en train de faire votre âme. Vous ne pouvez donc pas bluffer à ce propos.

Sortez donc du jugement des B-A des autres, car cela ne vous appartient pas. Par contre, soyez très observateur de la réaction de l’âme de la personne que vous aidez, car elle ne pourra tricher avec elle-même.

Donc le challenge (si vous l’acceptez) est de faire pleurer de gratitude le plus de personnes possible autour de vous, que ce soient des connus ou inconnus, des proches ou des lointains.

En clair, soyez un soleil qui, brillant seulement de sa propre Lumière, se fout complètement du comment sera utilisé sa Lumière et sa chaleur. Le Soleil est donc en soi la référence ultime du don et de l’amour inconditionnel…

Et, très sincèrement, il se fout de ce que vous pouvez raconter sur lui, que ce soit en bien ou en mal. Il EST ce qu’il EST et rayonne de toute sa divinité sans se poser la question si vous allez mourir de soif dans le désert ou si vous vous bronzez sur la plage pendant les vacances…

Laurent DUREAU

Article paru à l’origine sur le blog 4D5D le 26 avril 2010 et réactualisé sur le blog 345D le 16 octobre 2012.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/beaba-de-la-bea/

(2 commentaires)

  1. M.A

    Un Ami m’a dit un jour « Ce n’est pas Celui qui Donne qui sait ce qu’Il a donné, c’est celui qui reçoit qui sait ce qu’Il a reçu »
    Belle journée à Tous. 😀
    M.A :

  2. Nicole.A

    Quel beau recadrage car on je ne me posais même pas la question .

Les commentaires sont désactivés.

«

»