Anges et enfants intérieurs, qui êtes vous ?

ange01Afin de continuer la saga des vocabulaires “spiritueux”, c’est-à-dire de ceux qui vous donnent des vapeurs et qui, d’un certain côté, tuent votre véritable spiritualité au profit du semblant créé par l’égo, abordons aujourd’hui la notion d’ange et d’enfant intérieur.

Comme déjà abordé avec l’Esprit Saint, nous savons que toute affabulation du mental-égo prend racine dans une vérité indéniable. Commençons donc par la notion d’ange…

Un ange, par principe, est une entité “éthérée”, ce qui veut dire qu’elle n’a pas de corps physique. Elle est non incarnée, sinon elle ne serait plus un ange au sens propre du terme.

Alors, qu’est-ce que cela veut dire quand on dit que quelqu’un est un ange tellement on sent de bonnes choses à son égard ? C’est simple, car cela veut dire que l’on sent en lui, à travers son corps de matière, qu’une forme de vie est à l’œuvre et que l’on est en résonance avec…

Dit autrement, cette personne laisse passer à travers elle quelque chose qui l’habite. Est-ce donc quelque chose contrôlé par le mental-égo ? Hé bien justement, non !

En effet, notre mental-égo est tout sauf éthéré. Lui, il est collé à la matière dense, à la forme et à tout ce qui lui permettra d’étendre sa domination à travers les agissements de la Vie qui est en ce corps.

Or, qu’est-ce que cette Vie qui essaie de se manifester en vous ? Vous allez me dire que c’est votre âme et je vous répondrai que c’est exactement le cas, à la précision près que c’est votre âme cosmique et non cette âme préhumaine embourbée dans ses troubles émotionnels bien terriens.

Ainsi, si vous faites le lien, vous découvrirez que votre ange n’est ni plus ni moins que votre frère atomique, votre Soi supérieur, qui n’a que de cesse de vouloir causer à votre petit Soi (ou le Moi si vous voulez) qui est incarné en vous.

Ainsi, l’ange qui vous veut du bien n’est, en fait, que l’autre partie de vous-même qui est en quelque sorte enchainée à la partie incarnée. Donc, si vous voyez un ange vous causer, sachez que vous vous causez à vous-même !

Vous pourrez lui donner tous les noms que vous voulez, l’essentiel est que vous croyez en lui, et surtout sentiez cette présence en vous-même. Dit autrement, c’est lui qui est à l’origine de votre petite voix…

Cet ange, en fait, possède lui aussi une polarité mais comme il n’est pas incarné, on ne parlera pas de masculin ou de féminin mais de son équivalent en termes de lumière. Il est tout à la fois l’ange blanc et l’ange noir qui officient sous la coupe d’un ange gardien.

Cet ange gardien est votre Esprit Directeur (le grand SOI) qui est dans le soleil, alors que le frère atomique est, lui, directement relié qu’à une seule incarnation. En effet, notre Esprit Directeur peut manipuler jusqu’à 8 marionnettes en même temps.

Vous comprenez donc que chaque marionnette est un couple constitué d’un frère atomique (la partie féminine éthérée – le Soi supérieur résidant à la périphérie du soleil) marié à un frère solaire (le petit Soi – la partie masculine incarnée qui vient du soleil).

En reprenant mon article sur “Qui sont nos anges”, vous retrouverez la hiérarchie entre toutes les parties éthérées qui nous refilent un coup de main dans le bocal de l’expérimentation.

En effet, autant on envie le statut de l’ange qui flotte dans l’éther avec aucun problème à la clé, autant celui-ci nous envie d’être incarné et donc de pouvoir expérimenter ce qu’il voudrait ressentir.

Bah oui, il est tout amour mais il ne sait pas ce qu’est le goût du pain, la sensation de se baigner dans la mer, de caresser la peau d’une personne (du bébé au partenaire), et ainsi de suite.

Bref, normalement notre partie angélique devrait être cul et chemise avec celle qui est incarnée, et réciproquement, or… la réciproque s’est pris un coup dans les dents.

En effet, le mental-égo s’est interposé progressivement entre les deux et est devenu le régisseur officiel de la relation. C’est ainsi qu’il est devenu l’usurpateur aux commandes. D’un côté, le régisseur fait tout pour évacuer les communications avec l’ange (le vrai chef) afin de conserver sa place, et de l’autre côté, il culpabilise la fidèle marionnette…

Cette fidèle marionnette n’est autre que notre “enfant intérieur”. Lui, il est venu pour s’amuser et bouffer la vie à pleines dents sans se poser de questions. Donc avant de s’incarner, le petit Soi avait déjà prévu un menu hautement gastronomique.

Malheureusement, avec cet égo, ce rabat-joie de service avec sa notion de sérieux, de responsable doué de raison, l’enfant intérieur s’est vu prendre quelques baffes et fessées au point de le faire pleurer d’une manière quasi courante. En clair, il souffre et il boude !

En résumant le tout, le couple, monsieur l’incarné est venu s’amuser comme un gosse sur terre (avec sa petite liste perso – l’enfant intérieur) tandis que madame l’éthérée lui susurre à l’oreille les grandes lignes du travail à faire (l’ange)…

Ainsi, ce fut toujours avec une grande joie que nous nous sommes incarnés sur Terre, car tout un joyeux programme nous attendait ! On ne peut pas se tromper, car il suffit de regarder les bébés pour se rendre compte qu’ils sourient de leurs plus belles gencives (à défaut d’avoir des dents en nombre suffisant) tellement ils sont contents d’être là !

On dit qu’ils ont la malice dans les yeux et c’est normal, puisqu’ils sont là pour justement expérimenter tout ce qu’ils peuvent. Oui, mais une espèce de censeur à la con, au nom de la raison et sérieusité, va prendre les choses en main…

Et c’est ainsi que l’innocent aux yeux pétillants, au rire joueur et au sourire parfait, se retrouve progressivement à faire la gueule et à se demander qu’est-ce qu’il fout dans ce merdier !

Alors, instinctivement et naturellement, il se mettra à se rappeler de ce qu’il était avant : un éthéré qui se la jouait douce dans une sorte de béatitude devenue banale dans cet océan d’amour dans lequel il baignait.

C’est sûr que l’envie de retourner à la maison est grande, et la seule solution pour y arriver est d’écouter notre petite voix. D’abord, on y entendra l’enfant intérieur qui barbotera les quelques réjouissances qu’il était venu chercher, et puis ensuite, en arrière plan, on pourra entendre l’autre interlocuteur qu’est son ange, sans compter la foule qui est autour.

Bref, l’idée principale est donc d’envoyer balader au maximum ce fameux régisseur, ce trouduc agitant le sceptre de la raison, du contrôle et des responsabilités. Le premier truc à faire est donc de commencer à déchirer la carte d’identité qu’il nous a refilé.

En clair, plus vite on bennera  notre personnalité et plus vite on sera un SDF béni des anges… Il est évident que sans pseudo ni mot de passe (carte d’identité et sécu), on ne pourra plus aller pointer à l’usine de la 3D. Fini l’esclavage au nom de la séparation et du profit pour les autres !

C’est vrai quoi, si on ne s’affranchit pas de la pointeuse et du « que vais-je devenir si je ne travaille plus », je ne vois pas en quoi on désire arpenter et tracer sur la voie de l’éveil !

La voie de l’éveil, c’est d’abord devenir conscient que notre vie soi-disant normale n’est, en fait, qu’un scénario basique d’esclave qui nous mènera vers 2 choses aussi certaines l’une que l’autre : le cimetière (le game over) et un karma bien gonflé (soit la facture correspondant à la casse faite par les petites colères de notre enfant intérieur).

Donc, si vous avez tout bien suivi, il est temps de rendre le tablier de la 3D fait de cuir et de cravache pour aller se frotter à la soie et au satin d’un Nouveau Monde qui, normalement, verra de nouveau la connexion établie entre notre partie éthérée et notre partie incarnée.

Moi, je suis pour la paix des ménages, sauf que le cosmique passe avant le terrien, l’intérieur avant l’extérieur. En effet, comme le monde n’est qu’un miroir de notre intérieur, il est vivement conseillé de commencer par là.

Vous pouvez toujours commencer par l’extérieur, mais la probabilité que le menu de votre enfant intérieur soit identique à celui de votre partenaire reste quand même super faible.

En clair, aujourd’hui et maintenant, ayez le courage de vous regarder en face dans votre intériorité, et puis, si l’extérieur ne convient plus, alors prenez vos décisions afin d’assurer le changement.

Je sais, je sais, quelques couples verront cela surtout d’un très mauvais œil mais croyez-moi, votre ange se fout que votre mariage ou votre couple soit réussi selon les critères de l’amour du préhumain complètement virolé par l’égo.

Mieux vaut être seul que mal accompagné dit le dicton. Je m’adresse là tout particulièrement aux dames qui, par nature, ont la grosse tendance à vouloir toujours recoller les morceaux ! Lâchez prise afin de retrouver votre fluidité !

Il existe une hiérarchie vibratoire dans l’univers. Elle n’impose rien mais, de toute façon, vous l’aurez toujours dans les pattes quoi que vous fassiez. Elle est comme votre petite voix, vous pouvez l’ignorer mais elle sera toujours là !

Ainsi, si vous voulez voir les anges, il va falloir jouer serré avec votre égo. Lui, il ne lâchera prise que lorsqu’il sera à l’agonie devant la lumière que vous émettrez. Il est comme un vampire qui ne vit que dans l’obscurité, le mensonge, la domination et la séparation.

En reprenant contact avec votre petite voix, c’est comme si vous allumiez une petite bougie à chaque fois que vous le ferez. Ainsi au fil du temps, le nombre de petites bougies fera que votre temple intérieur sera éclairé au point que les ombres ne seront plus.

Vu de l’extérieur, votre regard projettera la beauté de vos vitraux intérieurs telle la rosace d’une cathédrale, pendant que la porte de votre édifice sourira de ses pleines portes-paroles réconfortantes et douces.

Nous sommes une cathédrale en mouvement, éclairée de l’intérieur par le plus beau des soleils, où tous les habitants sont à poil tandis que dehors, la grosse majorité se les caille. Ha qu’ils aimeraient bien être au chaud, car eux, ils ont rendu leur cathédrale à l’état d’une maisonnette délabrée entourée d’une clôture par peur des étrangers.

Ils disent qu’ils veulent garder leur intimité, mais en fait, c’est plutôt leur état d’insalubrité qu’ils ne veulent pas montrer. Dehors, la maisonnette semble toujours en réparation mais dedans, c’est la cata totale !

Ne passeront en 5D que ceux qui auront rétabli le courant et la communication avec l’autel de leur coeur, et donc de leur ange. Ils auront commencé par ne plus faire des retouches extérieures pour faire bien, mais plutôt par mettre au rebut toutes les croyances qui leur pourrissent l’atmosphère intérieure.

Pour cela, ils auront ouvert les fenêtres afin de ventiler et enfin respirer, comme leur enfant intérieur leur demande. Ils se laisseront porter par l’instant en accompagnant la vie plutôt qu’en luttant contre elle.

Ils auront compris que ce fameux lâcher prise n’est pas un abandon, une crise comme dirait l’égo, mais plutôt un accompagnement responsable dans le choix fait par votre enfant intérieur et vos anges.

Bref, quand bébé se remettra à rigoler en vous, vous saurez qu’il est en joie car enfin vous l’aurez écouté. Il se sentira aimé et non psychanalysé par ce censeur complètement d’un autre temps et d’une autre époque !

La joie et le bonheur ne se fabriquent pas et ne s’achètent pas. Ils ne sont que le résultat de votre écoute avec les autres parties de vous-même. Alors, arrêtez de travailler et faites plutôt dans le jeu. Ça desserre les fesses et les dents. On court donc plus vite tout en chantant. C’est normal, puisque l’on s’envolera grâce aux ailes de l’ange qui nous habite …!

Laurent DUREAU

Article paru à l’origine sur le blog 4D5D le 24 janvier 2011 et réactualisé sur le blog 345D le 3 septembre 2012.

Cet article a été visité 7 950 fois.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/anges-et-enfants-interieurs-qui-etes-vous/

(2 commentaires)

    • Nicole.A on 5 septembre 2012 at 11 h 28 min

    💡
    Merci Laurent pour ces merveilleuses explications et simplifications.
    Mon enfant se réjoui.

    • christelle on 14 février 2013 at 14 h 27 min

    Merci Laurent, c’est un vrai poème d’amour entre toutes les parties de nous-même et l’Univers. ♥

Les commentaires sont désactivés.