Actu avant l’ouverture du 11.11.11

portail_11-11-11Je sais que c’est un sujet à la mode actuellement, comme l’a été la fin du calendrier maya selon Calleman. Maintenant que c’est derrière nous, on va pouvoir passer à autre chose et voir les choses différemment.

En effet, ce n’est pas le déroulement des jours et des nuits qui ont attiré mon attention mais plutôt combien cela a été rassembleur. Cela a été la démonstration vivante et réelle que lorsqu’un individu est suffisamment motivé pour exprimer sa vision, d’autres le rejoignent et puis cela devient quasiment mondial.

Hé oui, la face cachée de ce calendrier a été de créer un égrégore suffisamment puissant au niveau planétaire pour qu’un changement de conscience significatif ait lieu au niveau de l’humanité. C’est la preuve indiscutable que l’humanité peut faire une, même si sa majorité réfute les évènements annoncés.

Le monde physique n’a donc pas pris fin au 28 octobre. Je dirais qu’il y a eu plutôt la fin d’une croyance collective dans le pouvoir négatif que contenait cet élan. Ainsi, comme rien n’est arrivé de suffisamment radical, je suis sûr que l’ensemble des illuminés regardent maintenant vers autre chose où tout devrait se passer, et c’est le fameux 11.11.11.

Je ne dénigre en rien qu’il y a une réalité, mais elle ne se trouve pas forcément là où on l’attend. A l’image du 28 octobre, nous ne pouvons que constater qu’un changement réel de notre vision du futur a eu lieu. Nous ne sommes plus les mêmes, dans le sens où nous regardons maintenant vers un horizon de retour au bercail évident quand on prend la dimension de l’humanité.

Oui, l’humanité a changé de direction et ceux qui menaient le monde sentent maintenant que les pneus ne filent plus tout droit comme avant. Ça tire à droite ou à gauche parce qu’un virage doit être pris. Je ne parle pas d’une courbure de la route. Non, nous allons mettre le clignotant et tourner au prochain carrefour.

Ainsi, même si une grande partie de l’humanité ne se trouve pas dans les pneus, elle suivra quand même le mouvement. Avant, nous roulions dans la platitude à l’échelle d’une vie (je nais, je bosse, je meurs) et là, nous sommes en train de prendre le virage assez serré de l’Ascension, c’est-à-dire vers une route de montagne.

On ne peut donc pas voir ce qui va se passer devant mais on voit la montagne au loin. Il nous faut alors vivre au quotidien de plus en plus parce que la route n’est plus tracée d’avance. Devant nous, c’est plutôt un chemin de brousse qui se dessine. Il nous faut donc aviser à chaque instant de ce qui nous arrive et vient à nous, sans perdre pour cela la direction de la montagne.

Ainsi ce qui arrive à chacun d’entre nous va arriver à l’ensemble de l’humanité. Fini les transports en commun normalisés tels que les trains où les wagons de mouton allaient tous vers le cimetière de l’oubli. Oui maintenant, en se réveillant, nous comprenons que nous sommes seuls intérieurement (personne ne peut mourir, vivre ou ascensionner pour nous) et que c’est la solidarité extérieure qui est la seule véritable porte de sortie pour l’humanité.

A l’image de notre corps physique où 3 milliards de cellules individuelles parviennent à s’unifier suffisamment pour que tout fonctionne, bien qu’aucune ne puisse faire le boulot intérieur d’une autre. Ainsi chacun d’entre nous est fort de son unicité, de sa radiance, de son intégrité pour partager totalement sa vision d’un truc nettement plus grand que lui. C’est donc dans le partage et l’unification de nos directions individuelles, que l’humanité avancera.

Alors, quel que soit le poteau temporel que nous voyons, la borne du temps sur laquelle nous portons toute notre attention, il est important de comprendre qu’ils ne sont que des repères et non la destination finale. Le seul cas où un poteau ou une borne est une destination finale, c’est lorsque nous avons une envie très pressante… Elle est un exutoire de toxines et on peut lui rendre grâce seulement, après, il faut reprendre le chemin et au bout d’un certain temps elle tombera dans l’oubli.

Les dates sont ainsi des marqueurs de progression (et de soulagement pour certains). Elles sont comme une mini destination en soi lorsque nous savons que nous sommes dans un périple, mais elles ne sont en aucun cas une destination finale. Il ne faut donc pas s’y attarder plus que ça. C’est une marche de l’’escalier temporel mais pas le palier, voire l’étage, de la destination finale.

Ainsi, la prochaine borne, le 11.11.11, arrive sous peu et puis, quand on l’aura passée, on lorgnera sur le 12.12.12 et puis le 25.12.12, et puis après une autre date apparaitra. Il en est ainsi de notre manière de penser de 3D; mais une fois en 5D, on s’en foutra complètement car le temps n’aura plus son emprise linéaire sur nous.

Entre temps, d’autres énergies nous accompagnent sur le chemin comme par exemple Elénin qui comme par hasard fera une petite pause avec nous le 11.11.11 en étant aligné avec nous, Vénus et Mercure (les 2 planètes entre la Terre et le Soleil). Puis, il y aura des petits coucous le 22.11 (Soleil-Terre-Elenin), le 4 Décembre (Soleil-Mercure-Terre-Elenin), le 25 Décembre (Mars-Elenin-Jupiter) et le 21 Décembre 2012 (Elenin-Terre-Soleil).

Dit autrement, on voit que la période est encore chargée, et autant Elénin s’éloigne de nous et autant nous serons tirés par son énergie pour nous extirper de la pesanteur terrestre. Oui, quand elle venait vers nous, elle nous comprimait avec son énergie (pour déboucher par pression positive) et maintenant elle va tirer (pour déboucher par pression négative). C’est bizarre mais ça me fait penser au truc qui débouche les éviers ou les WC et le tout, sous la musique de la Lune…

En clair, on se fait déboucher les tuyaux en ce moment avec de grandes amplitudes. Lors de la compression, on pouvait se sentir opprimé, lourd comme pas possible avec des roupillons hautement incontournables et les cellules en vibration-fourmillement. Alors que pendant les décompressions, on se sent léger, en joie, évanescent et loin de tout, même de notre mémoire. Ces inspirs-expirs de débouchage sont salutaires pour tous, même si des hémorroïdes énergétiques se font connaître par-ci par-là.

Sinon, pour vous mettre un peu au jus me concernant, depuis qu’Elénin s’est rapproché fortement de nous (mi-octobre), j’ai eu des modifications importantes dans la perception et la vision des choses. Mes rêves sont devenus très précis dans le sens mental du terme et je les vis avec une acuité, une perception, très différente d’avant. En fait, je dis rêve mais ce ne sont plus véritablement des rêves. Je devrais dire que ce serait plutôt être dans une autre dimension sans être conscient que je suis en état de rêve.

C’est comme si je vivais une autre vie n’ayant aucun rapport avec celle de maintenant. C’est pas facile à expliquer. Cela est aussi en relation avec une autre manière que j’ai de me connecter avec mes visions intérieures. Avant, il me fallait suivre un certain protocole avec des conditions précises (oreiller, pas de lumière, silence, etc.) mais maintenant, tout cela a l’air de ne plus être aussi important.

Je peux donc maintenant avoir des visions, juste en m’allongeant ou en étant assis. La connexion semble se faire avec une grande facilité. L’autre chose est aussi la sensation que le monde extérieur n’a plus vraiment de nécessité d’être. Je m’en sens très éloigné; cependant, à chaque fois que j’y mets les pieds, je n’ai plus de contrecoup énergétique derrière. Avant je revenais épuisé, mais maintenant cela ne me le fait plus. Par contre, dès que je mets le nez dehors, je n’arrête pas de blaguer et de faire rire. C’est plus fort que moi.

Ainsi, ce qui était pénible me devient amusant. C’est comme si la vue d’une personne déclenchait en moi l’envie de se prendre une tranche de rigolade. Pour certains, la viande est dure tandis que pour d’autre c’est du moelleux à souhait. Dans ce dernier cas, c’est comme si une osmose s’établissait en un temps record.

Quant aux durs à cuire, ils repartent toujours avec une grande interrogation dans les yeux. Ils sont comme perplexes, comme choqués, comme en décalage avec quelque chose, avec leur conception de la vie. Bref, ça les dérange mais je sens que c’est plutôt positif. Ainsi quand je les quitte, ils sont souvent dans le silence extérieur tant dedans une sorte de prise de conscience est en train de se faire.

Ce que j’ai aussi constaté c’est la perfection de tout ce qui se passe autour de moi. C’est comme si, d’un seul coup, je pouvais voir la synchronicité mais aussi les liens qu’il y a entre les évènements passés et ceux qui se passent. D’un seul coup, je réalise que le truc que j’ai laissé précisément à cet endroit sans savoir pourquoi se retrouve à la juste place lorsque je fais un truc une semaine après, et ceci sans l’avoir décidé.

En cela je veux dire que je découvre la construction des choses, la perfection de leur enchainement malgré le temps qui s’est passé et l’ordre des choses. C’est ainsi que j’en suis venu à faire des dessins, puis des vidéos, et que tout s’enchaine à grande vitesse. Au début, je pensais que j’allais faire 2-3 articles et que je retournerais à la normale mais point du tout.

Et c’est ainsi que je découvre, au fil de mes différentes périodes de sommeil (qui ne sont plus alignées avec la notion de jour-nuit solaire) comme par exemple piquer 3 roupillons dans la journée et ressentir qu’il s’est passé 3 jours complets, que je participais à un projet d’accélération pour l’Ascension.

En effet, à travers les différentes vidéos que je suis en train de faire, il est contenu des “clés de compréhension” qui ont pour objectif de reconnecter les lecteurs à leur propre banque de données. Ainsi, il importe peu qu’ils comprennent ou non ce que j’explique car, en fait, c’est de la reconnexion vibratoire avec leur Soi Supérieur.

Ainsi, pour une grande majorité d’entre vous, ce que je vous raconte semble évident une fois lu, bien que juste auparavant vous n’en n’étiez point conscient. Il y a donc comme une espèce de magie qui s’opère quelque part et c’est ça que je trouve super. Cependant, ce qui est surprenant c’est le rythme à laquelle on me demande de les sortir. Il y aurait comme une urgence, comme une accélération nécessaire pour un résultat plus efficace.

J’en suis donc venu à accélérer les publications, quitte à ce que vous n’arriviez pas à tout comprendre ou ingurgiter. Ce que je sais c’est qu’il y a un truc qui est là pour vous booster dans le retour à votre propre connexion. J’ai conscience de ce que c’est, mais au fur et à mesure que j’avance dans l’écriture et les vidéos, il s’éloigne de moi.

Je pensais, par exemple, pouvoir écrire ce truc au 3ème article et, arrivé au 11ème, je n’en ai toujours pas eu la possibilité. C’est comme si on m’en rajoutait des tranches au fur et à mesure que j’avance. C’est d’un côté rageant mais de l’autre, je vois la perfection du déroulement et je reste coi devant l’information qui est déroulée.

Je jubile donc très régulièrement devant l’info et les clés de compréhension qui me sont données. C’est comme si l’on m’avait branché sur le sommaire d’une encyclopédie. Le seul truc, c’est que quelquefois je pédale à mort dans la semoule et je me mets la pression. Mais bon, j’arrive quand même à garder l’équilibre car j’ai aussi remarqué quelque chose d’étonnant. Une sorte d’acuité mentale à voir où je merde et de pouvoir le corriger avec beaucoup de bienveillance.

C’est comme si un super prof, super balaise mais aussi super sympa et compréhensif, encaissait mes ruades intérieures (mais aussi manies ou habitudes) avec calme et sérénité tout en ayant une détermination totale. Ainsi, je me sens accepté en ce que je suis tout en comprenant que, de toute façon, c’est par là-bas qu’il faut filer et pas ailleurs.

D’ailleurs, vos commentaires sur les vidéos sont à l’image de ce super prof que je sens en moi. Je lui adresse donc toutes les gratitudes que vous m’envoyez car moi, à part être le scribe de service, je ne suis que le prolongement de son enseignement. Ne me demandez pas comment il s’appelle car je ne le sais pas, mais ce que je sais c’est qu’il est moi mais dans une vibration supérieure.

En effet, quand je serai arrivé à la fin de la série de vidéo, je sais que nombre d’entre vous pourront ascensionner avec encore plus de facilité-fluidité et que tout cela doit être fait dans des délais extrêmement raccourcis. Il semblerait que cela devrait se faire avant le 11.11.11, d’où une publication sans relâche.

Et puis, une fois arrivé à la fin de cette série, peut-être on m’accordera une petite pause ; mais au fond je m’en fous, car tant que la carcasse peut rouler, elle roulera. C’est juste que le chauffeur trouve que la voiture va un peu vite dans certains virages mais j’ai globalement confiance, sinon pourquoi on serait venu me voir ? C’est donc que je suis apte à pouvoir le faire.

Aussi, je répète qu’il est nullement obligé de comprendre quoi que ce soit dans ces vidéos qui sont rassemblées sur 5D6D.fr. Il n’est nul besoin d’être un érudit, un saint, un philosophe, un chaman ou un illuminé de haut vol, car c’est avec votre cœur que vous devez lire et non avec votre tête. Si cette dernière comprend, c’est bien mais pas obligatoire.

Dans l’attente de cette fin de série vidéo, je vous souhaite d’être encore plus en paix, plus en accord avec toutes vos facettes (surtout les pas terribles) car c’est dans l’acceptation totale de ce que vous êtes que vous pourrez vous reconnecter pleinement à vous-même et donc à l’UN.

Laurent DUREAU

Article paru à l’origine sur le blog 4D5D le 3 novembre 2011 et réactualisé sur le blog 345D le 8 septembre 2012.

Cet article a été visité 10 010 fois.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/actu-avant-louverture-du-11-11-11/

(1 commentaire)

    • Nicole.A on 9 septembre 2012 at 12 h 48 min

    Merci Laurent,

    Je lis ce texte avec du recul car à l’époque je ne connaissais pas encore tes écrits et c’est quand même super de voir l’évolution qu’il y a eu depuis ce temps. Ça fait bientôt une année déjà qui s’est envolée, mais avec des résultats vibratoires exceptionnel.

Les commentaires sont désactivés.