Actions, Nouveau Monde et moi, et moi…

 thymuslibereLe monde actuel continue à se diviser en deux grandes catégories : ceux qui ont tourné leur regard vers le soleil intérieur, et donc vers la lumière, et puis ceux qui restent à regarder la désolation dehors…

Le paysage ira en s’assombrissant pour eux, tandis que les autres rêveront que cela aille plus vite encore dans la démolition de l’ancien monde qui montre aujourd’hui ses totales limites et contradictions.

D’un côté il a ceux qui essaient de trouver la Lumière, la paix intérieure ainsi que favoriser leur écoute intérieure, et de l’autre, ceux qui comptabilisent le sombre, le lourd et donc tout ce qui va stimuler leurs peurs.

Ils auront beau se débattre en cherchant des réponses extérieures, personne ne pourra les leur donner, sauf ceux qui seront établis dans leur paix intérieure, dans leur calme mental et dans leur sourire rassurant.

Oui, le tableau est un peu grossier, mais, croyez-moi, nous oscillons tous entre ces deux catégories; puis, un jour, l’une prendra définitivement la main sur l’autre. C’est en cela que les nouvelles énergies agissent.

Faisons donc en sorte que cela soit vers la lumière plutôt que vers la peur. Pour cela, il faut comprendre avec son cœur et non seulement avec sa tête qu’une déconstruction n’est joyeuse pour personne, et encore moins pour ceux qui ne voient aucune lumière, aucun espoir…

C’est à l’image de la larve qui devient libellule. La période de sortie de la chrysalide est quelque peu éprouvante, mais elle n’est qu’une étape vers une façon de vivre différente dans un monde qui nous semblera différent.

La larve de libellule est dans l’eau, dans l’émotion, et donc dans une lumière plus sombre (sans compter la boue), et le jour où elle arrive à sortir de l’eau via une branche d’herbe pour commencer sa mue, cela semble catastrophique.

Tous les autres sous l’eau lui diront “Ne va pas dans l’autre monde, dans le monde de l’air, dans le monde de la légèreté, dans le monde de la lumière aveuglante car tu seras détruite !”

Et c’est vrai, la larve sera détruite, et dans une forme de transformation relevant d’un auto-Kamasoutra digne des maîtres de yoga un peu déjantés, elle prendra une autre forme qui était cachée en elle.

En suivant sa petite voix malgré toutes les douleurs, elle découvrira quelle était la véritable divinité qui se cachait en elle. Elle aura découvert une autre dimension où elle peut voler, contrairement à sa nage aquatique…

Ce qui peut paraître horrible aux yeux de ceux restés dans les peurs devient majestueux à ceux qui comprennent et vivent la transformation dans la lumière de l’incertain mental tout en étant dans le ressenti intérieur profond et certain…

Celui qui ne sait pas voit la chenille se dissoudre dans le néant et a peur… surtout à la vue des fringues qui retombent dans l’eau. Quand je vous disais qu’il fallait se mettre à poil, vous comprenez maintenant ?

Celui qui sait attend sa vie de libellule avec joie. Je dirais même qu’il piaffe d’impatience, mais il faut bien laisser passer les gelées de printemps, sinon ça va grelotter dur de l’autre côté !

En clair, la patience est de mise sous peine de se faire ramasser par un retour de froid comme les forces de l’ombre l’aiment bien. En cela, je veux dire que tout visiteur venu d’ailleurs n’aura pas forcément le même point de vue par rapport à notre vie future…

C’est connu que quelques prédateurs adorent ce qui n’a pas eu le temps de se durcir un peu. C’est plus moelleux et le croquant est nirvanesque. Dit autrement, toutes les entités que nous allons rencontrer dans le futur ne sont pas forcément nos amies…

Bref, pour ceux et celles qui osent se préparer dès maintenant au déshabillage intégral, le passage se fera en douceur. En pleine acceptation (ou foi, c’est comme vous voulez), et en plein lâcher-prise, vous vivrez cette transformation en pleine conscience.

En toute liberté, vous pourrez alors découvrir la maîtrise de ce qui se cachait en vous contre toute attente. Ce n’est que lorsque votre mue sera finie que vous pourrez faire la cour à d’autres entités aussi lumineuses que vous.

C’est beau toutes ces couleurs métalliques qui se déplacent ou font du sur-place dans ces cours d’eau où la vie n’en finit pas de couler d’un point à un autre.

Par contre, ceux qui sont plein de colère, d’autoritarisme, de pouvoir sur les autres, de regrets ou de tout ce qui alourdit les fréquences vont en chier comme on dit.

Alors, autant commencer à aller aux toilettes dès aujourd’hui afin d’être le plus léger possible quand on passera au salon de déshabillage. La nouvelle tenue n’en sera que plus fine et plus aérienne… (La question qui me vient : y a-t-il des obèses chez les anges ?)

Bref, en repassant dans le mode un peu plus sérieux de notre vénérable et bientôt trépassée civilisation, voyons ce qu’il est possible de faire en passant par quelques citations plus ou moins connues…

« Lorsque tu fais quelque chose, sache que tu auras contre toi, ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui voulaient le contraire, et l’immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire. » Confucius

En clair, choisis ton camp une fois pour toute et ne te pose plus la question de savoir si tu n’as pas fait une connerie ou pas. Le monde étant duel, toute tiédeur ne fera que te pénaliser dans tous les cas.

Alors, une fois ta décision prise, ne te laisse plus embarquer dans des discussions pour savoir si tu as pris la bonne direction ou pas, car ça c’est l’œuvre de ton mental qui va chercher à te mettre dans la confusion pour te faire abandonner toute tentative d’extraction de sa geôle.

Discernez rapidement puis, une fois la décision prise, ne laissez plus personne remettre en cause votre décision car, après tout, ce sont ceux qui disent vous aimer le plus qui se révèleront les plus nocifs pour votre liberté.

C’est connu, personne n’aime le changement et encore plus vos proches qui devront obligatoirement faire des efforts pour se mettre au niveau. Donc pas de panique, juste l’affirmation franche et claire de la direction où vous allez.

Celui qui ne s’engage pas consciemment à réaliser ce qui est important, s’engage inconsciemment à réaliser ce qui n’est pas important.

Relisez bien cette citation afin d’éclaircir durablement votre emploi du temps. En effet, le principe du mental-ego est de vous tenir en perpétuelle occupation à l’extérieur afin que vous ne veniez pas lui foutre le bordel dedans.

C’est vrai, auriez-vous envie que quelqu’un mette le nez dans vos petites affaires, surtout si en plus c’est le propriétaire des lieux ? Voyez comme notre mental-ego aime bien édicter quelques petites règles bien à lui !

Quand vous êtes overbooké dans des trucs qui vous empêchent même de poser une fesse pour vous poser une question, alors vous pouvez commencer à vous inquiéter sur votre autorité de décideur.

Si vous ne pouvez vous accorder des moments de liberté, c’est-à-dire pour vous tout seul, alors vous pouvez commencer sérieusement à vous poser la question sur la notion de « comment vit un esclave au 21ème siècle » !

Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages mais à voir avec de nouveaux yeux pour un autre regard.

En clair, le monde ne changera pas pour vous mais vous pouvez changer le monde en posant un autre regard sur lui (Axiome 1: Regard-Sentiment-Pensée). Or, le premier monde que vous avez à découvrir c’est vous-même !

Vous n’êtes pas forcément ce que vous pensez être, sinon je vous conseille de trouver un moyen efficace pour vieillir prématurément et quitter ce monde au plus vite. Blague à part, si c’était le cas véritablement, cela voudrait tout simplement dire que vous êtes figé dans un modèle non évolutif.

Permettez-vous donc de vous extraire de vos clichés conceptuels et essayez de nouveaux trucs, de nouvelles façons de faire et soyez curieux-curieuse de tout, mais dans le bon sens du terme !

Cela doit se faire au service de vous-même, certes, mais aussi et surtout au service de l’humanité. Alors, si vous ne souriez pas par peur d’avoir des rides aux coins des lèvres ou des yeux, sachez que ces rides-là sont très belles.

Il y a quelques temps, une femme m’a dit que j’avais de belles rides au coin des yeux quand je souriais. Ça m’a fait plaisir et nous avons continué la conversation dans une lumière plus tamisée… Tout était plus en relief et c’était nettement plus sympa !

Osez vous libérer de toutes ces règles de 3D qui vous guindent comme des manches à balai, voulant paraître droit alors que nous savons tous que les courbes sont beaucoup plus propices à la beauté et à la grâce !

Bref, pour faire un petit résumé, voici les 3 règles de cet article :

1 – Il y en aura toujours un qui ne sera pas d’accord avec toi, alors c’est inutile d’essayer de le convaincre.
2 – Si tu es dans le faire continuellement, alors tu ne seras jamais mais tu auras été…
3 – Change ton regard sur toi et tu verras que le regard du monde changera à ton propos.

Avec tout ça, la vie te deviendra plus fun, plus légère et aussi plus jouissive, alors qu’attends-tu pour te libérer de tes chaînes extérieures afin de faire claquer celles qui t’habitent ?

Laurent DUREAU

Article paru à l’origine sur le blog 4D5D le 2 avril 2010 et réactualisé sur le blog 345D le 8 octobre 2012.

Cet article a été visité 6 810 fois.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/actions-nouveau-monde-et-moi-et-moi/