A l’attention des Sauveurs de tout…

 sauveurC’est fou comme, en ce moment, les sauveurs de tous poils sont en recrudescence. C’est comme les prophètes, il en apparait de plus en plus au quotidien. Moi, je dis que c’est super, sauf que…

Ben oui, un sauveur, ça appartient bien à la 3D, sinon ceux de la 5D seraient déjà venus nous sauver de notre merdier ! Je sais, c’est une évidence, sauf pour les sauveurs eux-mêmes !

Alors faut-il sauver la planète, les espèces en voie de disparition, les forêts, et éventuellement quelques préhumains par-ci par-là ? Sincèrement, à voir tout ce qui s’écrit sur internet, la population des sauveurs est exponentielle…

D’un point de vue journalistique, ça donne du taf, mais, au fond, cela n’est-il pas encore une illusion de plus et à laquelle nous donnons beaucoup trop de crédit tellement on a les boules ?

C’est vrai que ça fait toujours mieux d’afficher un CV (professionnel ou non) avec quelques lignes stipulant que l’on se bat pour une cause que vous trouvez forcément juste.

Déjà là, vous commencez à sentir l’odeur d’un mental-ego qui a envie de surfer sur les tendances du moment. C’est normal comme tout phénomène de mode, puisqu’en ce moment on fait dans le Développement Durable.

Avec un brin de recul, on peut comprendre qu’il en sera de même avec tout ce qui touche l’ascension. C’est inéluctable ! En effet, vous connaissez tous la métaphore berger-mouton et comment cela fonctionne.

Pour les petits nouveaux je résume : Quelqu’un devient un mouton le jour où il confie plus ou moins durablement une de ses responsabilités dans les mains d’un autre. Cet autre lui apparaît comme l’expert, le maître, qui saura résoudre sa problématique.

Par exemple, si vous avez un problème de santé, vous refilerez votre réparation dans les mains d’un toubib ou thérapeute afin qu’il vous soigne. Si cela est temporaire, pas de problème, ça arrive à tout le monde, mais si cela devient nettement plus courant, pour ne pas dire permanent, vous êtes dans la merde !

En effet, l’autre sera devenu le berger, le gardien de votre santé, et vous bêlerez à chaque fois que vous aurez un petit bobo. Au passage, ledit berger deviendra donc votre sauveur…

On peut donc énoncer que la règle du Berger-Mouton cache une règle plus générale qui est celle du Bourreau – Victime – Sauveur.

En effet, si le sauveur c’est le berger et que vous êtes forcément la victime, il faut se demander où est le bourreau ? Dans le cas de la santé, ça s’appelle la pub, les vaccins, la malbouffe, et tout ce qui vous conditionne afin que vous deveniez une victime forcément involontaire !

Oui, qui serait assez con pour choisir le camp de la victime quand vous pourriez être le bourreau ou le berger ? Hé bien, en fait, nous sommes plus ou moins les 3 à la fois dans notre quotidien.

Cette trinité peu flatteuse fait partie d’un processus d’évolution lié à la 3D et à la dualité. Donc, ne cherchez pas un bouc émissaire puisqu’il n’y en a pas vraiment, sinon adressez vos remarques à La Source !

Bref, cette trinité, Bourreau – Victime – Sauveur est aussi appelée le moteur de la souffrance. Ça tombe bien parce qu’il parait que l’on est des experts dans le domaine ! On a fait tous les postes, même encore en ce moment.

Allez, ne dites pas non, car forcément vous êtes le bourreau de quelqu’un (demandez à vos gosses, votre conjoint, vos collègues de travail, etc.). Et puis, vous vous êtes forcément déjà senti victime d’un truc qui vous dépassait, et puis en bon pèlerin vous avez forcément tendu la main à quelqu’un, souri ou donné de vous-même… Voyez, on fait ça tous les jours !

Je vais vous faire un petit résumé, comme d’hab, des grandes facettes de cette trinité. D’abord, votre pire bourreau sera votre juge intérieur. C’est vrai qu’il fait rarement sourire et qu’il voit plutôt en noir et froidement les choses.

Ainsi, quelques kilo en trop, un oeil pas la hauteur de l’autre, des cheveux qui se barrent en banane, une intelligence qui laisse à désirer, une bonne poire qui se fait trop avoir, etc. Voyez qu’il n’est pas gentil, lui, et de plus on l’a sur le dos en permanence sauf quand on pionce !

Il y en a bien sûr plein d’autres à l’extérieur de nous que l’on aurait aimé exploser d’une manière ou d’une autre. Mais bon, on a fait ce que l’on a pu avec 2-3 magouilles ou entourloupes, avec à la clé un “bienfait pour leur gueule, ils l’ont mérité ! Et, tac !”.

En effet, si notre mental-ego en tant qu’usurpateur nous en fait voir de toutes les couleurs, le côté victime va tirer dans l’émotionnel. Ça partira du sanglot, en passant par les pleurnicheries pour enfin devenir un râleur de première…

Bon, jusque là vous me suivez (voyez c’est pas dur !), et puis comme on s’en prend plein dans notre petit cœur tout ratatiné, on a envie d’améliorer les choses en étant un sauveur pour quelqu’un. Et c’est là que l’on tombe dans le spirituel.

C’est inné en nous, nous savons qu’il faut faire le bien. Nous savons qu’il nous faut faire une BA (Bonne Action) sinon quand on va passer devant St Pierre on va se ramasser à minima le purgatoire !

Je tire un peu à la satire, mais vous savez très bien qu’en notre humble civilisation occidentale notre conditionnement n’est basé que sur ce moteur de la souffrance.

En résumé, notre mental-ego joue au bourreau, notre corps émotionnel se plait en tant que victime, pendant que notre côté sauveur s’exprime par le côté chevaleresque du corps spirituel.

Vu sous un autre angle, le bourreau c’est le Diable. La victime fait appel à Marie et le sauveur s’appelle Christ.

On peut donc comprendre que l’on tire à boulet rouge sur le mental-ego. Que l’on fasse appel aux énergies féminines et qu’on lise toutes les canalisations signées Marie. Et qu’enfin, on espère que le Christ viendra remettre de l’ordre dans notre merdier. Pour les plus évolués, on parlera de Christ-Michaël.

En disant tout cela, ce n’est pas que je manque de respect envers tous ces personnages. Ce que je veux vous faire remarquer, c’est la façon dont vous réagissez automatiquement.

Ainsi les réponses que nous font ces honorables entités d’amour sont :

1 – Détrône ton ego le plus tôt possible en n’alimentant plus ton mental parce que tu crois que tu peux t’améliorer. On ne nous demande pas de mieux danser mais de sortir de la piste de danse ! Capito ?

2 – Aime-toi toi-même et accorde-toi toute la douceur que tu mérites. Sois doux envers toi et tu seras forcément doux avec les autres (du moins normalement, sinon ça craint !).

3 – N’attends personne d’extérieur à toi pour te sortir de ton merdier car personne ne viendra. Le respect de la stricte loi concernant l’évolution de chacun doit être appliquée.

Bon, fort de ce petit résumé, que pensez-vous de tous les sauveurs de la planète qui veulent faire selon leur volonté ? Ils veulent sauver ceci ou cela, c’est super, c’est beau, mais c’est dehors, en dehors d’eux…

Or, qui sont-ils pour savoir et connaître le destin qui est prévu pour chacun d’entre nous, pour les espèces animales, pour la planète ? Ecoutent-ils leur cœur ? Oui certainement, mais de combien leur mental-ego s’en est emparé pour continuer ses magouilles ?

Hé oui, quand nous parlons que nous allons faire une translation dimensionnelle, cela veut aussi dire que le monde que nous connaissons aujourd’hui va mourir parce qu’il est pollué jusqu’à l’os !

En effet, tant qu’il y aura des préhumains vivants désirant continuer l’expérience de 3D, on ne pourra s’y opposer, sinon on deviendrait de nouveau des bourreaux pour eux.

Si vous comprenez ce que je viens de dire, vous devriez comprendre que la seule manière de respecter chacun et de ne pas devenir un bourreau, une victime ou un sauveur, c’est de gérer ce qui se passe en nous et non à l’extérieur de nous.

C’est en élevant votre taux vibratoire que vous fournirez la meilleure aide possible à l’humanité et à tout ce qui peuple notre planète.

En agissant ainsi, vous permettez à chacun d’aller dans la dimension où il veut, sans pour cela interférer avec votre mental-ego. De plus, vous serez nettement plus à l’écoute de votre petite voix, car votre cœur vous parle.

A travers lui, votre frère atomique, votre Soi, qui n’est pas incarné et qui sait ce qu’il y a de mieux pour vous vous dira exactement ce qu’il faut faire. S’il te dit de lever ton cul et d’aller à tel endroit, vas-y et pose pas de question…

Notre chance d’ascensionner est directement proportionnelle à notre capacité à être nous-même, tel que nous sommes et de ne plus réagir comme des animaux qui ont les jetons.

Nous devons sortir de la loi action-réaction afin de sortir de la dualité de ce monde de 3D. Ceux qui s’y sentent bien continueront d’agir pour le bien afin de contrer le mal. On connait déjà leur adresse de destination, alors laissez-les suivre leur voie.

Mais vous, où en êtes-vous ? Voilà la véritable question à vous poser. Voulez-vous continuer à gesticuler dehors pour vous rassurer de votre inaction apparente ou voulez-vous enfin poser votre cul et pauser, tout simplement.

C’est dans la paix intérieure et dans la douceur que vous irez rejoindre votre christ intérieur. Ce n’est pas dans la colère, l’action extérieure vindicative et démonstrative ou la compassion de bon teint que vous y arriverez.

Mes mots ne sont pas forcément tendres mais vous savez qu’ils sont justes. Alors, mettez la balle au centre et sifflez la fin de partie. C’est la seule manière de quitter la compétition !

Laurent DUREAU

Article paru à l’origine sur le blog 4D5D le 29 octobre 2010 et réactualisé sur le blog 345D le 25 août 2012.

Cet article a été visité 7 165 fois.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/a-lattention-des-sauveurs-de-tout/

(5 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • kamala on 25 août 2012 at 18 h 05 min

    Y a quelqu un ? bon j ouvre le bal : tout est dit ( encore ) ! … je préfère retourner à la maison sans rien rajouter ! ( ce sujet ne me concerne pas ! ) bises aux absents !

    • lumière on 25 août 2012 at 19 h 42 min

    « C’est dans la paix intérieure et dans la douceur que vous irez rejoindre votre christ intérieur. Ce n’est pas dans la colère, l’action extérieure vindicative et démonstrative ou la compassion de bon teint que vous y arriverez.. »

    MERCI Laurent pour cette bonne piqûre de rappel..Ce n’est pas de jouer au Rambo que ça va faire avancer le schmilblic…

    Bisous.

    • paulette on 26 août 2012 at 9 h 36 min

    encore une fois tout est dit . suivons le guide …. ❓

    • Dhainaut on 26 août 2012 at 16 h 47 min

    Bonjour Laurent,

    Tes mots ne sont certes pas tendres mais tellement vrais, en tout cas, je crois qu’ils me feront toujours autant rire.
    En réalité tout dépend de l’angle sous lequel ou au dessus duquel on regarde la fessée arriver!!!

    Au passage, je salue Kamala et l’invite à une seconde relecture.

    Amicalement, Odile

      • kamala on 27 août 2012 at 17 h 26 min

      Une seconde lecture ? je salue Odile !

Les commentaires sont désactivés.