«

»

Imprimer ce Article

3D falsifiée : le Comment (parce que le Pourquoi on le sait déjà !)

Espace-Temps_02En effet, afin de pouvoir mettre le préhumain en condition d’esclavage, il a fallu que nos copains de l’ombre trafiquent notoirement la mécanique “quantique” afin que nous ne puissions plus voyager ailleurs. Dit autrement, pour nous enterrer vivant, il a fallu que le voile de l’oubli soit suffisamment costaud.

Ils ont donc carrément mis la taule sous Terre afin que le vrai Ciel, celui des multidimensions permettant les voyages interstellaires tout autant que les voyages dans l’Eternel Présent, nous soit complètement inconnu. C’est donc avec la bougie de l’ignorance que l’on tapisse les murs de la grotte avec des graffitis conceptuels.

Je vais donc commencer par vous démontrer qu’on ne peut actuellement savoir ce qui se passe véritablement de l’autre côté du voile de l’oubli grâce à l’aide des graffitis. En soi-même, ce ne sont que des illusions de 3D où les scientifiques essaient de se la jouer “Prison break”. Certes, cela les stimule mais, au final, ils tournent toujours en rond dans leur cage…

Dit autrement, les matons hauts perchés sur leur mirador technologique savent ce qu’il y a à l’extérieur et sont donc parfaitement au courant de ce qui EST et de ce qui n’EST pas. Pour eux, la véritable menace n’est pas celle à l’intérieur des murs mais celle qui est à l’extérieur, soit nos frères de l’Espace.

En effet, à cause du libre-arbitre, nos ET bien-aimés (ceux qui nous veulent vraiment du bien) n’attendaient que nos signaux pour venir frapper à la porte de la prison. Ainsi, en clair, plus il y aura de cohérence “lumineuse” (et donc passant par le cœur), et plus ils insisteront auprès des tauliers pour que l’on soit libéré.

Hé oui, c’est bien nos frères de l’Espace et de l’Intra-terre qui œuvrent pour remettre en route les grilles magnétique, cristalline et solaire. Car nous, à notre niveau de connaissance, on commence à peine à apprendre à lire les lois du dehors (là où règne le véritable amour); alors, on est encore loin de lire le manuel du comment craquer le code de la serrure vibratoire de notre prison.

Bon, en revenant à nos moutons, voyons pourquoi les scientifiques actuels (et à plus forte raison ceux qui sont redevenus poussière depuis très longtemps) sont dans l’impasse totale. Comme d’hab, un petit dessin vous en dira plus long, surtout si en plus je cause un peu sur le sujet…

ET_11

La vidéo à télécharger (fichier mp4)  La vidéo à visionner dans votre navigateur Durée 20 mn

Dans la figure 1a, vous retrouvez la configuration spatiale géométrique de l’Espace-Temps avec, en figure 1b, son équivalent Yin-Yang. Le Temps fractal correspond à la hauteur de la pyramide du Temps (équivalente à celle de l’Espace), là où règne ce que j’appelle l’Eternel Présent.

En effet, comme il n’y a pas de matière, il n’y a pas de réaction physique et donc d’enchainement. Ce qui supprime toute possibilité d’avoir un passé et un futur. C’est de l’information pure attendant d’être demandée. C’est La source dans toute sa splendeur d’être là, toujours là, toujours disponible et rageusement aimante puisqu’elle ne cherche qu’à communiquer.

C’est donc le siège de l’Amour véritable où aucune condition n’est demandée puisqu’il n’y a aucun enchainement, et donc aucun précédent de quoi que ce soit. Dit autrement, cette partie est purement vibratoire, et donc totalement invisible à l’Esprit car hors du champ de la matière.

C’est pour cette raison aussi que le non-temps n’existe pas, puisqu’il n’y a aucune dualité “matérielle”. En effet, autant il existe les différents couples comme la matière et l’anti-matière, le proton et l’anti-proton, l’électron et l’anti-électron, etc. il ne peut exister une anti-information parce qu’elle serait elle-même une information.

Ainsi, que l’on cause d’information, de sur-information, de contre-information, ou de tout ce que vous pouvez imaginer, ça restera toujours une information… L’amour ne peut être qu’amour, d’où l’absence de non-amour. La Lumière ne peut être que Lumière. La non-Lumière n’existe pas, au même titre qu’il n’existe pas de l’anti-magnétique. Il y a de l’amagnétique (qui n’est pas magnétique), mais rien pour détruire le magnétisme…

Bref, cette partie totalement féminine (c’est un féminin-féminin) est totalement indestructible et incorruptible, tout comme l’amour véritable, puisque c’est en fait la même chose… Ce n’est donc que dans le cône féminin-masculin, le Temps Intérieur, qu’il y a interaction avec la matière. C’est la zone typique de l’immatériel qui vous chatouille la carcasse comme les sentiments et les émotions.

Cette zone est donc typiquement subjective, et c’est la raison pour laquelle toutes les méthodes scientifiques sont à la rue pour calibrer un sentiment. Aucun appareil ne peut mesurer un sentiment. Il ne peut mesurer que l’effet produit par le sentiment dans la carcasse. Ce n’est pas une molécule qui produit le sentiment mais le sentiment qui génère la création de la molécule…

Bref, en passant maintenant dans la partie inférieure du cône (le masculin-féminin), on comprend que c’est un temps extérieur puisqu’il baigne complètement dans la pyramide de l’Espace. C’est donc un temps basé sur le mouvement de la matière, comme l’est une planète qui tourne autour d’un soleil. Il est donc linéaire, possédant ainsi un passé et un futur prévisible.

Le présent linéaire n’existe pas. C’est seulement une vue de l’Esprit puisqu’il est la frontière entre un passé et un futur. Dit autrement, vivre l’instant présent n’est donc pas vivre coincé entre un passé et un futur mais être dans l’éternité elle-même ! Pour bien comprendre cela, il suffit de regarder le moteur de l’humain et on constate que le Temps Fractal et Intérieur sont en 4D, tandis que le Temps linéaire est en 3D au même rayon que la matière dense.

On peut donc largement comprendre que la partie basse de l’Espace-Temps (figure 2a) correspond à la 3D, soit l’étage où le mental domine totalement. C’est normal, il est là pour ça comme l’est votre cœur pour la partie supérieure du cône et qui correspond à la 4D.

Ceci nous amène donc à voir que la partie masculine-masculine (la matière) est régie par la physique de notre cher Newton où tout peut être étudié, disséqué, mesuré et reproductible. Un électron c’est un électron ! Tandis que la partie masculine-féminine serait celle de la physique Quantique d’Einstein (et consœur) qui dit que tout est vibration et où l’on suppose que l’électron est quelque part autour de ‘l’atome…

Comme je l’ai dit dans un autre article, Einstein ne voyait que le Temps Linéaire et pour cause… Ainsi, on peut constater qu’un scientifique pur jus, un physicien, ne peut voir que de la matière, de la non-matière (par principe) et qu’il se butte inexorablement au plafond de verre qui établit la frontière entre le yin et le yang, la 3D et la 4D, qu’ils ont nommé le champ du point zéro…

Dit autrement, tous ceux qui se gargarisent avec la physique quantique ne sont que des doux rêveurs allongés sur le divan du salon et qui regardent le plafond du rez-de-chaussée où ils crèchent. Ils savent bien qu’il y a un étage au-dessus, mais comme il appartient aux sentiments, au temps intérieur, au subjectif, et globalement à l’invisible, ils n’essaient pas de mettre tout ça en équation.

J’en profite donc pour dire que tous ceux qui parlent du point zéro n’ont pas tort, mais ils n’ont qu’à moitié raison… En effet, le point zéro est bien au centre du yin-yang comme de la double pyramide de l’Espace-Temps, mais penser que grimper au plafond et s’y suspendre suffira pour toucher le divin et ascensionner, ils se mettent le doigt dans l’œil au moins jusqu’à l’épaule.

En effet, être en équilibre entre son pôle masculin et son pôle féminin n’est pas pareil que d’être perché au plafond… Comprendre l’univers ne vous suffira pas pour ascensionner, d’où la nécessité de vivre la chose, d’être la chose. Il est de loin nettement plus sécuritaire d’être à l’étage et titiller la moquette avec le talon aiguille que d’avoir le crâne collé au plafond du rez-de-chaussée… D’après vous, qui tiendra le plus longtemps ?

Bref, j’espère que vous aurez compris que s’instruire des graffitis de la caverne pour espérer sentir le bon air du dehors n’est pas la meilleure démarche pour convaincre les tauliers d’ouvrir la porte… En effet, c’est donc là, précisément, que nos gardiens ont trafiqué la 3D-4D de base en 3D falsifiée, faisant que vous ne pouvez causer avec la dame de la 4D qu’à travers le téléphone et que vous ne la verrez jamais physiquement. Voilà donc comment cela se présente :

La vidéo à télécharger (fichier mp4)  La vidéo à visionner dans votre navigateur Durée 9 mn

ET_12A gauche, on trouve ce que serait un Espace-Temps normal, où la résonance de chaque pyramide partagera le même carré central. Il pourra donc y avoir une conscience Unitaire puisque le plafond de la 3D partagera le même plancher que la moquette du 1er étage.

Étant sur la même résonance, le masculin pourra aller visiter ce qui se passe à l’étage, créant ainsi un équilibre salutaire (ça c’est pour monsieur), tandis que madame se fera une joie d’aller essayer le divan de monsieur…

Dit autrement, que l’on soit homme ou femme, il est facile d’équilibrer son androgynie, source de plénitude, de paix et donc de respect envers autrui. Ça, c’est pour une entité grandissant et expérimentant dans un monde de liberté, c’est-à-dire Unifié.

Or, pour nous rendre esclave, il fallait donc dissocier le cône féminin du cône masculin en le déphasant, tout simplement. En effet, tout étant vibratoire, on ne peut étouffer la vibration mais on peut faire qu’elle n’aille nulle part et qu’elle tourne en rond dans son bocal…

C’est donc la seconde figure, celle de droite, qui permet de vous démontrer ce qu’est d’être dissocié. Le masculin peine à s’équilibrer, car d’abord il ne baigne que dans son jus (tout comme le féminin), entraînant des incompréhensions notoires pour cause de terrain d’entente pratiquement difficile à trouver.

La résonance se trouve donc considérablement amoindrie, car la frontière entre les 2 cônes est presque totalement hermétique. Voilà pourquoi le 1er voile de l’oubli se trouve ici justement, entre la 3D et la 4D. Vous comprenez que c’est un petit rajout fait spécialement pour fabriquer du mouton, de l’esclave, du robot biologique, du mort-vivant… et que l’atteinte de la conscience Unitaire est presque impossible.

Certes, quelques-uns ont réussi à le faire après un paquet d’incarnations. On les a appelés des maitres ascensionnés tellement ils étaient peu nombreux… parce qu’à côté, il y en a eu des milliards qui se sont cassés les dents. Cela a été tellement bien fait que notre biologie s’en est trouvée toute chamboulée…

En effet, si nous avons deux hémisphères cérébraux, c’est parce qu’un corps calleux (notre 2ème voile de l’oubli qui devrait être normalement le seul et étanche comme un panier à salade) se retrouve tellement obstrué que lesdits hémisphères bossent à 5% de rendement…

Il faut donc comprendre que l’équilibre de nos polarités est indispensable pour remettre en ordre de marche la communication entre nos deux hémisphères cérébraux. Alors, quand on dit qu’il faut se centrer, comprenez bien que cela se situe au milieu du crâne et, comme par hasard, là où se trouve la glande du 7ème chakra…

Bref, pour faire court, je vous ai aussi représenté les symboles, en vert, d’un véhicule spatio-temporel “normal” avec une ligne de temps, un horizon ouvert, et celui dont on dispose actuellement dans la théorie avec un véhicule déphasé et un horizon si bas qu’il en est quasiment définitivement fermé.

On sent bien, alors, que l’on est en taule, qui plus est souterraine et sans fenêtre, et qu’en plus on bosse avec 5% de capacité cérébrale. Vous comprenez que se la jouer “Prison break” est un leurre, spécialement pour ceux qui se croient suffisamment intelligents pour écrire, formules mathématiques à l’appui, que le plafond est probablement la meilleure porte de sortie.

Le truc, c’est qu’ils n’ont aucune échelle à grimper et encore moins un mur pour l‘adosser. Dit autrement, ils n’ont aucune preuve réelle des postulats de départ de leurs théories. Il est donc inutile d’essayer d’aller voir les araignées au plafond parce qu’en fait, elles passent sous la porte du taulier…

De plus, vous pouvez aussi maintenant comprendre pourquoi il est si difficile de sortir de la figure 2a (la partie inférieure du cube de l’Espace Temps, la 3D) pour les préhumains. Tout est fait pour que le rationnel soit la valeur sûre (car reproductible et donc prévisible = sécurité) tandis que l’irrationnel, le subjectif, est diabolisé.

D’ailleurs, sur les bûchers c’était les sorcières qui brûlaient parce que les sorciers, c’étaient eux qui donnaient la sentence. C’est bien des sorciers rationnels, érudits et au courant du comment fonctionne le monde qui jugeaient. De nos jours, les curés se sont fait doubler par des sommités en blouses blanches mais, au fond, rien n’a vraiment changé… Dites qu’Einstein s’est planté et vous verrez comment la conversation va tourner en procès instantanément…

Bon, je continuerai cet exposé dans le prochain article parce que j’ai encore trop à dire pour décrire l’état du véritable véhicule spatio-temporel que nous avons ici-bas sur Urantia Gaia. J’en profiterai aussi pour faire une autre petite récap afin de recoller d’anciens morceaux de la tapisserie.

Laurent DUREAU

L’intégralité de l’explication vidéo :
La vidéo à télécharger (fichier mp4) La vidéo à visionner dans votre navigateur Durée 29 mn

Article suivant : Rapport entre le Véhicule Spatio-Temporel et la Merkaba
Article précédent : Imbrication et intrication des Espaces-Temps

Vos questions techniques
Si vous avez des soucis pour visionner les vidéos, vous trouverez des réponses sur cette page ou vous pourrez y poser vos questions dans les commentaires.

Article paru à l’origine sur le blog 5D6D le 30 décembre 2011 et réactualisé sur le blog 345D le 10 novembre 2012.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/3d-falsifiee-le-comment-parce-que-le-pourquoi-on-le-sait-deja/

«

»