«

»

Imprimer ce Article

2008, l’année du renouveau ?

 01bNumérologiquement parlant, l’année 2008 se veut une année de renouveau, de recommencement d’un nouveau cycle (2008=2+8=10 =1), alors que 2007 (2+7=9) était une année d’achèvement. Certes cela peut sembler gros pour certains, mais pourquoi pas ?

Et si cela était vrai ? C’est la question que je me suis posé, alors j’ai regardé en arrière pour savoir si cela s’était vraiment passé pour les cycles précédents. En quoi 1980, 1989 et 1998 ont-ils été un achèvement et en quoi 1981, 1990 et 1999 l’ont-ils été en renouveau ? Les réponses furent si évidentes que mes doutes furent balayés d’un revers de main.

J’en ai donc profité pour regarder en milieu de cycle, c’est-à-dire en 1985, 1995 et 2003. Et là de même, la réponse fut sans appel. Y aurait-il donc une véritable corrélation entre l’expérimentation de nos vies et la numérologie ? A priori, oui !

De toute façon, que vous y croyiez ou pas ne changera pas la donne. Jusqu’à Newton, la gravitation semblait ne pas correspondre à une réalité matheuse mais cela n’empêchait personne de la ressentir au quotidien.

La façon dont nous regardons le monde ne change pas le monde : elle change seulement notre façon d’appréhension et de perception de « notre » réalité. D’où cette très grande règle du changement :

En changeant notre perception, nous modifions notre réalité.

Banal en l’occurrence mais ô combien important au quotidien. Alors, en ce début d’année 2008, sommes-nous prêt à regarder le monde différemment ? Sommes-nous prêt à nous regarder différemment afin de pouvoir vivre autre chose ?

Sommes-nous prêt à regarder nos peurs sans peur ? Cela serait une bien bonne chose, une grande victoire afin d’avancer sur le chemin de notre propre découverte. Nous voulons tous que le monde change, alors commençons à changer notre regard sur lui et donc sur nous.

Arrêtons de courir après le pouvoir extérieur afin de prendre le pouvoir sur nous-même. Laissons l’amour se diffuser librement en nous afin que règne en nous cette liberté d’être ce que l’on est tout simplement.. Activons notre cœur avant de chercher à comprendre, à analyser.

N’inversons plus la démarche car elle nous a conduit tant de fois au bord de la rupture avec notre être profond. Combien de fois notre mental et ses règles ont fait que nous n’avons pas dit ce que nous voulions dire, n’avons pas fait ce que notre coeur nous demandait de faire ou d’exprimer ?

Combien de fois avons-nous été nos propres bourreaux? Combien de fois nous sommes-nous autosuggestionnés pour compenser nos dépendances ? Combien de fois avons-nous essayé de garder nos sentiments et émotions sous couvert afin de ne pas paraître faible ou déplacé.

Pourtant, que la vie serait facile si nous laissions s’exprimer ce que nous sommes avec respect et souveraineté. Si nous faisions, cela nous cesserions d’être des enseignants parfois dogmatiques pour laisser place à des facilitateurs, à des coachs d’éveil.

Quand la voix douce de l’amour s’exprime dans l’espace de la paix intérieure alors nous laissons la vie exprimer sa grâce et sa providence.

Que de bonheurs nous attendent si seulement nous abaissions notre garde dictée par nos peurs et nos croyances erronées.

Notre grandeur se mesure à celle d’une conscience qui sait ce qu’elle a choisi et qui accompagne avec fluidité le cheminement de ses intentions. Une guidance sans guidance au service d’une quintessence de l’être en pleine action.

Nous devons mourir à ce que nous croyons juste pour renaître à ce que nous sommes véritablement. Pour cela, nous n’avons qu’un seul acte à poser : rayonner notre paix. Plus vous serez relax, détendu et sage à ce propos, plus votre intention sera claire et plus le résultat sera puissant.

Rayonner notre paix, c’est comme une main tendue depuis notre coeur, une main vigoureuse, souple et tendre à la fois.

N’essayez pas de vous justifier en expliquant ceci ou cela, soyez tout simplement. Ne donnez aucune explication pour vous faire comprendre car l’autre devra ressentir avec son coeur et non analyser avec sa tête. Aidez-le par votre présence, l’énergie de votre aura et vous arriverez à lui faire percevoir une autre réalité.

L’humilité est l’antidote du pouvoir. Notre ego est important mais la vie l’est encore plus !

C’est à travers ces fameuses imperfections qui nous empêchent de vivre et d’être qu’en fait nous réalisons ce qu’est la perfection de notre étincelle divine. C’est dans la peine que l’on apprécie la joie. C’est dans la nuit que nous apprécions la lumière.

Ne cherchez plus à être parfait car vous l’êtes déjà. Cherchez seulement à vivre ces fameuses imperfections comme un cadeau divin car elles sont là pour vous faire grandir dans votre compréhension de ce que vous êtes.

Quand vous serez en paix avec vous-même vous montrerez tout simplement au monde entier et aux anges, que vous avez compris que la vie vous veut du bien et du bonheur, pas de la désolation et des malheurs car ces deux derniers ne sont que les enfants de votre mental qui vous assujettit.

Vos croyances créent vos souffrances, alors changez de croyances ! Sachez vous abandonner quand vous sentez que vous pouvez le faire. Soyez comme une béance, un espace qui s’ouvre à tous les possibles. Vous ne craignez rien quand vous êtes dans les mains de votre Soi.

Alors peut-être, arrêterez-vous de courir après des compliments ou des gratifications en tous genres, (j’ai besoin d’amour) car vous saurez vous les offrir à vous-même en reconnaissant la beauté, la bonté et la joie de ce qui habite déjà en vous. Soyez libre de vous-même en vous libérant des chaînes que vous ont offertes ces gens autour de vous et qui vous voulaient et vous veulent encore du bien…

Laurent DUREAU

Article paru à l’origine sur le blog Booster Votre Influence le 10 janvier 2008 et réactualisé sur le blog 345D le 12 avril 2012.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/2008-lannee-du-renouveau/

«

»