«

»

Imprimer ce Article

15 – 20 Dynamiser ses aliments : l’étape ultime

alimentationVous imaginez bien que dynamiser ses aliments (boissons comprises) est un acte important, puisque d’une certaine manière cela aide à votre Ascension. Les méthodes précédemment indiquées sont toujours aussi valables, mais celle dont je vais vous parler pousse le bouchon plus loin. En effet, cela fait au moins un mois que je la pratique et je peux affirmer que tous mes désordres digestifs ont été radicalement bennés dans les poubelles de l’oubli.

Cette méthode au départ, qui est devenue pour moi une pratique journalière, s’est retrouvée devenir un fondamental auquel tout désistement ou oubli de ma part est considéré comme un crime de guerre contre moi-même. Je vais donc vous relater comment j’y suis venu au fil du temps, et quand a eu lieu le déclic qui m’a permis enfin d’intégrer cela en mon êtreté.

Donc l’ancienne méthode (toujours valable) consistait à porter les aliments et boissons au niveau du cœur pour y envoyer une onde intentionnelle positive envers la vie qui les habite. Il était donc délicat de porter l’assiette au niveau du cœur quand vous êtes en famille, voire encore plus en public. Bon, ce n’est pas que cela me dérange d’être classé dans les illuminés de service, mais il y a des fois c’est quand même délicat…

C’est alors, sous l’insistance de plusieurs de mes “guides” (EDLN, EDL et esprit-cristal) que finalement j’ai pris contact avec maman Eléa. Au passage, juste pour rappel pour les petits nouveaux, Eléa c’est maman Urantia-Gaia depuis le 21/12/12. En effet, son processus ascensionnel a véritablement commencé à cette date, d’où cette notion du fin du monde 3D qui était vu comme devant être apocalyptique par les média, et donc l’humanité assujetti au formatage…

Depuis cette date, maman “Eléa” est en préparation avant l’acte final qui sera le véritable saut quantique, et donc la disparition définitive de la 3D. Pour imager le tout, disons que maman Eléa est en train de revêtir la robe de mariée mais qu’elle n’est pas encore prête pour la cérémonie de mariage à l’église (ou à la mairie si vous voulez). La date de mariage a été fixée au 21/12/2013, mais compte tenu d’impondérables vibratoires liés à notre 3D falsifiée et aux moutons qui l’habitent, il est fort probable que la date glisse de quelques mois quelque part en 2014.

Pourquoi 2014 ? Parce que tout simplement la date limite est le 21/12/2014. Cette date limite a été fixée par des instances très supérieures à notre petite vision de l’univers, car le jeu doit avoir forcément une date limite. C’est un peu comme les dates de validité, ça peut être consommé avant mais pas après… Il reste donc entre 3  et 15 mois à vivre selon notre mode de vie actuel.

De toute façon, même si l’Ascension définitive d’Eléa se fait en fin d’année, il faudra quand même compter quelques semaines ou mois avant que l’humanité s’en aperçoive extérieurement. Comprenez donc que nous n’avons plus de temps à perdre en enfantillages 3D afin d’élever notre fréquence personnelle. C’est donc en priorité que je vous donne la méthode pour ne plus continuer à encrasser votre carcasse.

Bref, mes “amis” n’arrêtaient pas de me dire : “Contacte Eléa, contacte là”. Vous pensez bien qu’au début, j’étais un peu dur de la feuille car je n’osais pas intérieurement être à la hauteur. J’étais ok pour contacter des invisibles parce que justement, ils étaient invisibles et qu’ils pouvaient se balader dans n dimensions, mais contacter maman Eléa c’était beaucoup trop pour moi, mais néanmoins un jour j’ai mis les pieds dans le plat.

Comme d’habitude, je suis passé par Corinne car c’était plus “sécuritaire” pour moi. En effet, Corinne avait déjà fait cela lors du 1er rassemblement (de la 1ère activation des crânes de cristal). Maintenant que cela s’est passé, je me permets de vous révéler ce qui n’a jamais été dit à propos de cela. En effet, après la cérémonie et le départ de tous les participants, on nous a demandé (aux 6 personnes de l’équipe au sol d’alors) de revenir sur le lieu pour un évènement spécial.

Nous pensions que le Grand Dragon (qui était le superviseur de l’évènement tandis que monsieur Bleu en était le Maitre de cérémonie) allait nous faire un petit rapport du comment cela s’était déroulé. D’ailleurs c’est ce qu’il a fait, et puis ensuite on a eu la surprise de l’intervention d’Eléa. C’est Corinne qui faisait la canal, car elle a été la 1ère à la voir pendant l’activation des crânes.

En effet, la cérémonie s’est déroulée sur un tumulus (butte en terre avec une galerie souterraine soutenue par des grosses pierres (style dolmen), Corinne étant au centre du vortex à l’intérieur et tous les autres participants au-dessus en cercle. Au centre de ce cercle était la canal de monsieur Bleu avec le crâne maitre, et moi-même à ses côtés qui devait assurer la continuité énergétique au cas où Corinne aurait des faiblesses.

Or, au 3/4 de la cérémonie, je fus obligé de mouliner à fond pour maintenir le niveau énergétique du vortex sans trop savoir pourquoi. Je me doutais bien qu’il s’était passé quelque chose chez Corinne qui avait provoqué ma mise en action. N’ayant pas le temps de penser pour cause d’activité musculaire intense, c’est alors plus tard que Corinne m’a mis au courant.

Il me semble avoir déjà relaté le fait dans un article sur un autre blog sans avoir pour cela dit quelle en était la raison. Hé bien maintenant, je vous le dit : c’est le passage de maman Eléa dans le vortex qui a fait que lorsque Corinne l’a vue, elle a été étonnée mais qu’en plus, les EDLN qui faisaient la même chose en vinrent  à arrêter carrément d’alimenter le vortex de leur côté.

Immédiatement Corinne cala sur place, faisant en sorte que je me suis mis à tourner des bras comme un malade puisque j’étais la batterie de secours. Tous les participants ont pu me voir à l’œuvre et la canal de monsieur Bleu put ainsi reprendre le protocole avec les crânes jusqu’à la fin, c’est-à-dire tout le temps où j’ai été capable de mouliner physiquement parlant.

Ainsi quand nous nous retrouvèrent sur le tumulus après le départ de tout le monde, maman Eléa est venu s’adresser à nous (Corinne, la canal de monsieur Bleu, Pénélope, Brigitte, Laurent N et moi-même) à travers Corinne qui canalisa aussi le Grand Dragon. Pour nous remercier d’avoir permis cet évènement attendu par tous les EDLN depuis des temps immémoriaux, Eléa nous marqua vibratoirement afin que nous portions son sceau dans notre aura.

C’est la raison pour laquelle, ces 6 personnes de l’équipe au sol d’alors sont accueillies plus facilement avec les EDLN, et qu’ils ont pu en porter sur eux et en eux pour continuer leur chemin d’évolution. On peut donc dire que l’on a eu un petit coup de pouce, comme tous ceux qui œuvrent au Service du Sans-Nom. Depuis, la situation s’est améliorée pour certains tandis que pour d’autres, cela a stagné d’une certaine manière.

Donc, en revenant à mon histoire, j’ai demandé à Corinne de recontacter Eléa afin de clarifier la situation concernant ces multiples perches que l’on me tendait pour la contacter. C’est alors qu’Eléa me demanda de mettre mes mains au-dessus de l’assiette qui contenait ce qui allait être mon futur repas. Dans les débuts je ne ressentis rien, alors elle me demanda de quitter mes chaussures afin d’avoir un meilleur contact avec la terre, sa terre…

C’est alors que je ressentis SON énergie passer à travers moi, et une grosse bulle se forma comme un couvercle au-dessus de l’assiette. C’était magique de sentir SON énergie et elle me demanda de faire cela à chaque repas. Vous imaginez que ce fut une grande joie pour moi d’avoir été en contact avec elle, car avant, le seul contact que j’avais avec elle avait été à travers la Nature mais jamais en direct.

Là encore, devinant mon état vibratoire, elle m’indiqua que chacun de ses enfants peut entrer en contact avec elle directement en utilisant son cœur tout simplement. Fort de cet enseignement, vous imaginez bien que j’étais assez appliqué à suivre ses instructions ; cependant un certain nombre de petits problèmes se présentèrent à moi au fil du temps.

Le 1er bémol fut que je fus de plus en plus ennuyé de lui demander de “bénir” ce que j’allais manger. Et puis le second, c’est qu’il fallait que j’y pense pour le faire sinon ça passait aux oubliettes… J’en ai donc parlé à mon guide EDL car cela me mettait mal à l’aise. Je ne me rappelle plus très bien sa réponse mot à mot mais, au final, j’ai réussi à comprendre que j’étais Eléa puisque 100% de mon corps physique vient d’elle.

Ainsi, au lieu d’être ennuyé de lui demander pour chaque assiette, il fallait que je comprenne qu’en ne “bénissant pas ce que j’allais ingurgiter”, j’allais tout simplement polluer ce qu’elle était… En effet, toute nourriture qui n’a pas été “corrigée par ses vibrations” sont en soi plus ou moins incompatible avec sa terre, notre corps physique. Hé oui, de par son industrialisation et sa pollution, même l’aliment le plus bio est en fait une cochonnerie vibratoire.

Je suis donc passé du demandeur à celui qui respecte ce qui m’a été prêté pour expérimenter ce monde. Cela m’a fait changer mon point de vue et une compréhension nouvelle m’habitait maintenant, non seulement au niveau de la tête mais surtout au niveau du cœur. Ainsi, à chaque fois que je veux me mettre quelque chose à la bouche, je pense à elle, l’appelle et lui dit je t’aime en passant.

Par le simple fait de l’invoquer pour bénir ce que je mets sous mes mains, elle est là avec moi car elle me vibre et vibre ce qui lui appartient. Je la vis en moi et non plus en la regardant dehors à travers la Nature. Je n’ai plus honte de le lui demander, car ce n’est plus une demande mais une relation entre un enfant et sa mère. Avant je n’osais pas l’appeler car elle me paraissait énorme, tellement énorme que je ne voulais pas la déranger, moi le bipède riquiqui, gros comme un atome face à une chaine montagneuse.

Ainsi les 2 bémols furent non seulement levés mais une autre compréhension vint par la suite. Plus je monte en fréquence et plus je l’aide à ascensionner. Cela en tant que Créateur incarné, tout ce que je pense, vis et vibre se répercute inévitablement sur elle. C’est alors que j’ai compris le pouvoir qui nous habite et que maman Eléa a accepté en nous prêtant un corps de matière. J’ai compris que le Sans Nom (l’aspect masculin) avait besoin d’un corps physique pour expérimenter ce qu’il est.

Je vous invite donc maintenant à comprendre, et surtout à pratiquer, qu’à chaque fois que vous imposerez les mains sur tout ce qui vous rentre par la bouche en appelant maman Eléa afin qu’elle le bénisse, vous ne faites que rendre la pareille à celle qui nous a tant donné pendant toutes ses incarnations que nous avons faites sur son dos. C’est un juste retour des choses et je peux vous dire sa joie quand un de ses enfants se rappelle à son bon souvenir.

Ainsi ce qui était plus ou moins une contrainte “logique” est devenu un acte de joie et de communion, même si parfois quand je suis fatigué, il m’arrive d’oublier. C’est déjà dans la bouche et c’est trop tard. Et qu’est-ce qui fait que je réalise cela ? C’est parce que le goût de la nourriture qui n’a pas été “bénie” est tout simplement bizarre, pour ne pas dire insupportable.

Je vous enjoins donc à commencer cette pratique au mieux que vous pouvez, et puis, plus tard, une fois que vous aurez fait le contact, je vous indiquerai qu’elle fut ma seconde étape dans la relation que j’ai avec elle. Je ne vous la dis pas maintenant, car connaissant l’être humain, vous voudrez la cerise sur le gâteau avant même d’avoir le gâteau. Une chose à la fois, tout en sachant que seule la pratique vous amènera ce dont je vous parle.

Quelques ténors conceptuels vous diront que tout cela est du connu, mais la force d’être au contact des EDLN, c’est qu’ils vous démontrent que c’est une réalité qu’il vous faut vivre afin qu’ils vous perçoivent correctement et désirent causer avec vous. Eux, ils voient le subtil, l’invisible, vos émanations, et quand celles-ci seront dans la vraie tonalité de maman Eléa, alors ils vous accueilleront comme pairs.

Laurent DUREAU

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/15-20-dynamiser-ses-aliments-letape-ultime/

«

»