«

»

Imprimer ceci Article

14 – 12 : Dis, à quel étage aspires-tu ?

niveauToujours dans la voie d’expliquer les incompréhensions majeures entre différents enseignements, et donc du type d’aide que nous avons besoin, je vais aujourd’hui aborder une notion assez fondamentale qui fait qu’aujourd’hui un certain nombre d’individus pensent avoir raison, les positionnant ainsi dans la lutte contre ceux qui ont tort…

Vous allez me dire que c’est normal puisque nous sommes dans un monde dualitaire, cependant le but du jeu est d’être centré et en paix; or, c’est loin d’être le cas avec les anti-monsieur Bleu et les anti-Laurent DUREAU. Ils se démènent comme des forcenés et inventent des histoires à dormir debout pour la simple et bonne raison qu’ils ont loupé un étage…

En effet, il y a une notion que j’ai décrite depuis des années dans mes délires et que l’on retrouve dans les enseignements de monsieur Bleu. Or, bien sûr, vous pouviez parier que les opposants n’ont en effet rien compris au film, sinon ils ne seraient pas des opposants… C’est une notion extrêmement simple que j’avais décrite comme le dedans, le sur et l’autour.

Il est évident que si l’on prend par exemple la Terre, votre point de vue sera très différent si vous regardez à partir de l’espace (l’autour), si vous êtes sur sa surface (le sur), ou si vous vivez dans l’intra-terre (le dedans). Vous pouvez, bien sûr, reprendre cela au niveau de votre corps. Le autour c’est l’environnement, le sur c’est votre peau, et le dedans c’est tout ce que vous avez dans la carcasse (et qui baigne dans le sang).

Ainsi, votre peau (la conscience de votre corps) est donc une frontière qui vous permet de vous situer entre un dedans et un dehors. Bref, revoyez les articles qui en parlent sur 345D avec les correspondances avec le regard-sentiment-pensée (la 3D) et la 4D qui est le sentiment-regard-pensée. Tout ça pour dire que selon votre point d’observation, les choses changent radicalement.

La question est donc “Où se trouve cette notion (ou ce qui s’en rapproche) dans les enseignements de cet EDL ?” Allez, je vous laisse un peu réfléchir et les plus perspicaces découvriront que l’on y parle de niveau externe, intermédiaire et interne…. Cet EDL joue au niveau interne, Ashtar au niveau intermédiaire et nous, forcément, on est en plein dans l’externe… Bon d’accord, et après ?

Bah, après, ça change tout, si vous êtes capables de relier cela avec mes derniers dessins vous expliquant qu’il existe 3 niveaux, 3 étapes dans notre progression pour nous reconnecter à La Source. Alors, pourquoi disent-ils que nous sommes “externes” ??? Pour y répondre, rien de mieux qu’une petite vidéo qui en quelques minutes va vous faire découvrir toute la différence….

khub-LD_05

Télécharger la vidéo (fichier mp4) La vidéo à visionner dans votre navigateur Durée 35 mn
Transcription de la vidéo 104

J’espère qu’avec cette vidéo, vous avez compris que prendre du recul permet de voir si un enseignement tient la route ou pas par rapport à vos propres connaissances et savoirs. En effet, la capacité de prendre la place de “l’autre” amène surtout un meilleur dialogue grâce à la compréhension apportée par un ajustement du vocabulaire.

En effet, il n’y a que ceux qui sont imbus d’eux-mêmes et qui refusent de faire un effort quelconque d’adaptation qui se retrouvent obligatoirement dans les griffes de la dualité. Ainsi leur regard (leur géométrie mentale) entraine obligatoirement une agitation importante de leurs émotions (souvent prises pour des sentiments) qui vont faire qu’ils vont mal dormir.

Hé oui, ils seront envahis par des montagnes de pensées discordantes car, tout au début, ils n’ont tout simplement pas pris un recul suffisant en observant combien ils ont été décentrés, et donc loin de leur paix intérieure. Bien que j’aie toujours rabâché qu’il fallait rester en paix pour rester centré, et donc avoir la possibilité de trouver une voie du milieu, la première secousse les a emporté bien loin….

Bref, si vous avez compris que maintenant vous êtes dans le processus de la Résurrection et non plus celui de l’Ascension (le premier incluant forcément le deuxième), vous aurez compris que les méthodes changent et qu’il faut en conséquence changer les outils utilisés. Un guru incarné n’est plus d’actualité quand vous avez dépassé le stade de l’embryon.

Sentir que l’on a une paire de pattes donne forcément le sentiment que l’on peut courir tout seul, ça c’est sûr, mais l’objectif c’est d’apprendre à voler vers le Ciel et non pas de rester une poule dans une basse-cour, qui n’a pour horizon que la hauteur d’un cageot… Hé oui, en chacun de nous est caché dans notre ADN notre véritable destination, non seulement celle d’étendre ses ailes (car les poules le font aussi) mais surtout de savoir si nous sommes des moineaux, des migrateurs infatigables ou des chasseurs à la vue perçante.

Oui, on est tous issu d’un œuf, mais cela ne veut pas dire que parce que nous sommes tous dans la même couveuse, nous sommes tous condamnés à accompagner les frites… Certains auront besoin d’apprendre à voler pour atteindre la cime des arbres, tandis que d’autres planeront au-dessus des vallées et des montagnes.

Fou est celui qui croit qu’il pourra apprendre d’un coq comment voler à 1.000 m d’altitude ou traverser des océans lors des migrations. Ainsi, si certains apprécient les anges et les archanges, cela ne veut pas dire qu’il faut rejeter ceux qui sont au-dessus d’eux vibratoirement. Chacun a un enseignement à nous donner, et sincèrement à quoi servirait-il qu’une poule prenne des cours de parapente ?

Je comprends donc que certains et certaines se rebellent et disent qu’ils n’y comprennent plus rien, car cela implique qu’ils ne savent pas eux-mêmes écouter leur propre appel intérieur. Ils ne savent pas encore quelle est la véritable vibration qui les habite, alors ils prônent la loi du nombre, c’est-à-dire que tout le monde doit devenir obligatoirement une poule comme elles pensent l’être…

Je regarde donc avec amusement les caquètements de celui ou celle qui pense avoir tout compris, et qui à ce titre a le devoir de s’ériger en défenseur des vérités immuables auxquelles ils adhèrent. C’est sûr que vu de là-haut, “l’écrémage” nécessaire n’est pas une qualité divine pour elles, car, intérieurement, elles refusent le fait que c’est encore le faux-égo qui mène leur barque…

Ainsi, les embryons qui ne sont pas encore suffisamment développés ne peuvent que réclamer encore de la douceur, du bisounours, en se disant que la vie, c’est seulement suivre son plaisir tout en espérant qu’ils ne récolteront pas les conséquences de leurs actes, pensées, paroles et actions. C’est évident que cet état d’esprit ne colle pas trop avec les responsabilités attenantes à quelqu’un qui vit au niveau interne…

Bref, c’est à chacun de choisir la nature des guides et Maîtres qu’il veut, puisque cela correspond à l’image de ses propres aspirations vibratoires. Certains choisiront des Maitres externes (les incarnés), d’autres du plan intermédiaire, tandis que les plus coriaces préfèreront carrément la grosse Bertha du plan interne.

C’est sûr que dans ce cas, le moindre obus fait des ravages énormes comparés aux balles du plan externe, et je comprends qu’il y a des choses qui leur sont insoutenables car la moindre égratignure les fait pleurer comme des Madeleine et hurler comme des animaux dans le couloir de la mort des abattoirs et de sortir empaquetée sur des barquettes blanches plastifiées…

C’est sûr qu’un poulet-frite c’est plus naturel qu’un aigle-frite, car d’abord ça ne vole pas très haut et n’a que pour arme un pauvre bec voulant tordre le cou au moindre ver qui pointera le nez dehors… A chacun sa vibration, et surtout à chacun l’ambition d’être ce qu’il est véritablement. Il en découlera forcément des choix différents, et la paix ne pourra régner dans la couveuse qu’à la seule condition que le respect des différences soit total, et donc que l’amour inconditionnel soit présent dans le cœur de chacun.

Hé oui, vous pourriez penser que j’ai la dent contre les poules qui jactent et les coqs qui cocoricottent mais ce n’est pas le cas. Je suis seulement embêté de voir des frères et des sœurs qui n’ont pas tout compris quant au processus de l’Ascension, qui est d’abord et avant tout le respect dans une démarche d’ancrage des hautes vibrations grâce à une paix intérieure, une centritude et une icité vécues avec humilité et intégrité.

Dit autrement, plus ça hurle au loup et plus elles démontrent que le béaba de la 4D n’a pas été intégré et qu’elles sont encore dans l’analyse critique d’une 3D encore trop présente. C’est donc du superficiel, du toc, du clinquant, du brillant artificiel, du vernis spirituel, et donc loin du vibratoire, du vibrant, de l’unifiant… et d’ailleurs elles ne parlent que d’alerter les institutions, les officiels, prouvant ainsi qu’elles vivent dans le système qu’elles prétendent vouloir changer….

Bref, je vous laisse là-dessus afin que vous puissiez avoir un certain recul par rapport à ceux et celles qui se battent pour votre liberté de penser, car, au final, ils n’osent avouer leur incapacité à dépasser leurs propres limites autant conceptuelles que vibratoires. C’est tout bonnement de la jalousie exprimée, et c’est la raison pour laquelle je compatis à leur désarroi intérieur…

Laurent DUREAU

 

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/14-12-dis-a-quel-etage-aspires-tu/

«

»