«

»

Imprimer ceci Article

14 – 07 : Dans la voie de l’UN, oui mais laquelle ?

Un_01Si vous avez bien intégré mon délire précédent, vous pouvez vous imaginer que la loi de l’UN que nous essayons d’accrocher est obligatoirement la loi de l’UN version dualitaire, puisque forcément au sein de la coquille de l’égo. En effet, si vous pensez être dans la “vraie”, l’unique, la seule et la véritable, je vous répondrai par une seule et unique question : “As-tu passé la nuit de l’Âme ?”.

Et là, ça va commencer à coincer quelque part puisque tous ceux qui l’ont passée sont forcément connectés à un guide, ce qui fait que vous êtes forcément dans le Service à autrui total, et donc que votre égo n’a plus aucune autorité sur vous. Dit autrement, que vous baignez dans la 4D+ et que vous vivez comme un moineau à qui il sera donné sa grai-graine tous les jours selon les voies du Sans-Nom…

Ainsi, en prenant un peu de recul, même s’il vous semble avoir vécu la nuit de l’Âme avec une entière et complète sincérité, elle n’a pu être faite qu’à partir de l’énergie de l’égo et non celle de La Source. Ainsi, quand je vous dis que l’on va aller gratter la crasse égotique dans ses moindres recoins, nous allons voir que le cœur-égo est nettement plus retors que le mental-égo.

En effet, en 3D, la matière, la géométrie, on peut la choper entre nos gros doigts, mais qu’en est-il d’une vibration qui se balade dans l’élément air, la 4D, le féminin, le vibratoire, le magnétique ? Eh bien, on peut serrer les doigts autant qu’on peut mais ça nous glisse toujours entre les doigts justement. Bref, la vraie partie de plaisir n’est pas celle de dératiser le mental-égo (cela correspond au Travailleur ou Artisan de Lumière), mais d’être le Guerrier de Lumière (ou le Travailleur de la Lumière) qui, par l’épée de la Vérité, va fendre l’air de toute son énergie mais aussi de sa vigilance intérieure.

Ainsi, entre capter un mouvement d’air subtil, une odeur, et choper un rat qui vous passe sous le nez, il y a une grande différence d’approche. Bref, quand monsieur Bleu dit qu’on roule sur l’énergie de l’égo, c’est sûr que c’est hyper provocateur pour quelqu’un qui croit avoir dépassé les pièges du mental-égo. Mais c’est sûr que vu de l’extérieur de l’oeuf égotique, c’est une pure vérité.

Ainsi, il dit aussi que cet état de vertu est déjà une bonne chose (on est en 4D, 4D+) mais qu’il est insuffisant, puisque justement de l’autre côté de la coquille, c’est la Pure Vertu. Comme les mots l’indiquent, c’est la Vertu totalement purifiée des souillures de l’égo. Ainsi je résume la situation : tant que nous ne serons pas sortis de la coquille égotique, tout ce que nous pensons et vivons est forcément pollué par l’égo.

Alors, toujours d’accord que ta vision de l’UN est absolument identique à celle qui est en dehors de la coquille ? Ainsi, si tu es ouvert et que tu ne te braques pas à cette réalité, voyons en quoi l’égo peut nous faire prendre des vessies pour des lanternes… D’abord il y a des signes révélateurs, et pour cela il suffit de regarder les commentaires de ce blog, tout simplement.

Je ne dis pas qu’il ne faut plus laisser de commentaires, sinon nous ne saurions plus où on en est. Ainsi, en étant sincères dans vos partages, vous aidez la communauté entière à prendre conscience que nous sommes bien tous dans le même bocal, dans le même éclosoir, et que nous affrontons tous la même chose : la pollution par notre égo.

C’est pourquoi la 1ère preuve que notre mental-égo nous mène en bateau, c’est lorsqu’il prend conscience que ce qu’il a dit ne colle pas avec la réalité que notre cœur nous fait sentir vrai, alors il lui faut faire une pirouette pour rattraper le coup. Et que fait-il exactement ? Il énonce avec pertes et fracas, et surtout humour pour dédramatiser (et avec force smileys) : “nous sommes tous UN !”, exprimant ainsi que malgré son désaccord, on est quand même d’accord…

C’est l’effet “oui mais…” qui dit « je suis d’accord avec ce que tu dis, mais en fait je ne le suis pas parce que »…. Ça pue donc la contradiction à plein nez et c’est purement une pirouette politique courante chez les préhumains. Ensuite, la seconde version, plus élaborée, c’est de balancer le fameux “in Lakesh” qui dit « tu es moi, je suis toi, et si tu te racontes des conneries, dis-toi bien que moi aussi ». Dit autrement, “toi menteur et moi aussi menteur, alors on est d’accord que des menteurs qui s’accordent qu’ils mentent et se mentent à eux-mêmes” crée une fraternité, mais cela n’est en aucun cas la recherche de la vérité.

Ainsi observez-vous et vous découvrirez les subtilités prises par l’égo pour vous niquer profond dans votre démarche. Hé oui, sauver la face avec un “In lakesh” ou un “on est tous UN”, c’est une manœuvre d’évitement d’accès à notre propre vérité. Je ne suis pas là pour juger quiconque et faire la chasse aux sorcières en remontant dans les commentaires, parce que cela est une démarche totalement de 3D.

Cependant, découvrons qu’à travers nos différentes façons de nous exprimer, il y a de la matière à travailler afin d’arriver le plus proche possible de la coquille, et qu’à coups de bec, qu’à coups d’épée apparemment dans l’air, en fait nous fragilisons la coquille au point qu’un jour une fissure apparaitra. Heureux les fêlés car ils laissent passer la Lumière, oui mais quelle Lumière, la Lumière de la Vérité !

Or, mécaniquement parlant, pensez-vous qu’avec quelques coups de bec vous arrivez à rompre la coquille ? Non, au mieux vous la percerez à un petit endroit, mais cela sera totalement insuffisant pour qu’elle se fissure sur tout le pourtour de l’œuf. Certes, c’est un bon départ, car vous pourrez humer l’air frais, avoir votre connexion au Divin par laquelle votre guide se présentera. C’est donc du tout bon, mais cela ne veut pas dire que vous serez sorti d’affaire, car physiquement vous serez totalement incapable de sortir de la coquille qui vous enserre (à moins de devenir évanescent bien sûr).

C’est donc un bon début pour prendre des forces qui vous donneront encore plus de niaque à cogner autant que vous pouvez. C’est sûr qu’à la longue, la coquille se fragilisera dans la partie supérieure. D’un autre côté, il y aura 2 contrecoups, un pour vous et un pour votre guide… Le premier contrecoup, c’est que votre guide devra avoir un masque à gaz puisque vos odeurs vont lui remonter dans le nez.

Certes, il est protégé contre ça mais quand même. C’est à l’image de quelqu’un que vous aimez de tout votre cœur, de toute votre âme, et qui refoule du goulot au point que vous tournez de l’œil. mais il vous aime et il en vient même à vous faire des poutous. Par compassion vous acceptez mais, ce qu’il ne sait pas, c’est que vous avez bloqué votre respiration afin de ne rien inhalé. Pour lui c’est une preuve d’amour mais pour vous une suffocation… Eh bien c’est un peu ça quand vous embrassez votre guide de tout votre cœur… Il a intérêt à s’accrocher…

Et puis le second point est que précisément vous aussi, vous allez sentir les odeurs qui vous remontent dans le nez. Dit autrement, au fur et à mesure que vous allez augmenter la grosseur de la brèche, vous allez avoir des malaises respiratoires qui vont vous faire croire que vous vous enfoncez dans la merde, et donc que vous allez dans la mauvaise direction. C’est clair que votre égo dira, à juste titre, “bouche-moi ce trou” car il est connecté au bas astral. Et preuves à l’appui, vous vous empresserez de ne plus cogner là où vous lui aviez fait mal…

Ainsi d’une pierre deux coups, et vous vous retrouvez à la case départ, là où il est inscrit “bisounours”, c’est-à-dire l’effet “soupline”, vous savez ce truc qui est sensé redonner du moelleux, de la douceur, et surtout une odeur de fraicheur quand vous essayez de décrasser le linge sale… Ainsi comme vous le voyez, l’égo cherchera dans tous les cas toutes les astuces inimaginables pour vous faire arrêter dans votre démarche de démolition de la coquille, et pour cela, il y mettra tous les moyens et toute son intelligence.

Alors, dans quelle voie de l’UN êtes-vous en train de marcher ? Dans celle de la vision égotique, puisque justement si vous saviez celle qui est dehors, cela voudrait dire que vous frappez à la porte de la nuit de l’âme, la vraie et pas la pseudo que votre égo vous a mis sous le nez. En effet, puisqu’il est illusion et donc un maître de l’illusion, vous vous doutez bien que ça l’arrange que vous croyiez que vous l’avez passé. Ainsi, votre guide, celui que vous prenez pour hyper vrai, n’est absolument pas celui que vous croyez.

C’est ainsi que l’on aborde l’aspect vrai EDL et faux EDL. Comment discerner celui qui vous suce de celui qui vous aide vraiment ? Comment discerner l’arnaque ? J’ai déjà répondu dans le QR2 et des canalisations de monsieur Bleu en parlent aussi. C’est aussi la raison pour laquelle cet EDL n’arrête pas de nous faire passer des tests, car, tôt ou tard, nous découvrirons qu’il y a anguille sous roche.

Je sais que c’est pénible de toujours être laissé à notre propre discernement, et que l’on aimerait bien que l’on nous dise ce qui est vrai de ce qui ne l’est pas. On gagnerait un temps fou et beaucoup d’énergie, mais, rappelez-vous, nous baignons dans notre propre jus à l’intérieur de cette coquille et les EDL (les Vrais) ne peuvent en aucun cas intervenir dans notre processus de maturation.

Par contre, un faux EDL vous indiquera telle thérapie ou telle autre sur les mémoires cellulaires, sur le nettoyage de karma, et tout autre truc qui vous videra de toute façon le porte-monnaie, aussi bien monétaire qu’énergétique (chakras 1 et 2).

Pour les gens qui me lisent depuis pas mal de temps, ils savent combien je suis allergique aux thérapeutes, aux médiums et dans une moindre mesure aux canaux. Ce n’est pas que j’en veux aux personnes elles-mêmes, mais que je sens que ce n’est pas vraiment bon tellement il y a un nombre impressionnant de charlatans. Oui, il y a de bons thérapeutes, de bons canaux, mais c’est si faible qu’il vaut mieux pilonner la termitière entière, et les quelques termites qui sont dans la vraie vérité n’en pâtissent pas parce qu’elles ne se sentent absolument pas visées.

Dit autrement, mon frère, mon ami, si quelque chose te fait lever le bras de la colère, sache que ton égo est derrière car le sage, justement, restera sage. Ainsi si monsieur Bleu joue de la provoc à fond, vous laisse dans le flou, voire s’amuse avec vous, c’est pour voir où vous en êtes, car je rappelle que lorsque l’on est de l’autre côté du voile, de l’autre côté de la coquille, tout est absolument transparent et donc, connu de tous. Ainsi toute tentative égotique de sa part serait immédiatement sanctionnée.

Dit autrement, chaque titillement est à prendre au second degré (le premier étant la réaction égotique super évidente) et de vous dire que c’est pour votre bien. Et c’est là que l’on voit votre véritable humilité et aussi votre véritable maitrise, autant mentalo-égotique que celle qui s’ensuit et qui est émotionnelle. Pour mieux comprendre, le principe allez revisiter l’article Quand la paix de l’un entraine la paix de l’autre.

Bon je vais m’arrêter là, car je pense qu’un regard en arrière sur vous-même vous fera comprendre combien notre égo est un maître incontesté dans l’exercice de la manipulation. Cela confirme que c’est bien avec lui qu’il faut ferrailler et non contre quelqu’un à l’extérieur de vous. Ne vous trompez pas d’adversaire et cessez d’aller dépenser vos énergies dans des causes extérieures, parce que vous pensez qu’avec votre volonté (issue de l’égo) vous arriverez à transformer Urantia Gaïa en un monde meilleur.

Commencez par améliorer votre monde intérieur, et après on verra. Je n’arrête pas de le dire, et pourtant cela n’arrête pas les délateurs et les pourfendeurs, empreints de vérité et de justice, de partir en chasse contre les gurus, les sectes ou ceux qui osent prendre un chemin différent. Eh oui, d’après vous, pour qui combattent-ils ? Leur propre égo bien évidemment…

Laurent DUREAU

 

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/14-07-dans-la-voie-de-lun-oui-mais-laquelle/

«

»